Partager

12 moyens de développer sa patience et de mener une vie plus zen

Vous vous répétez souvent que la patience est une qualité très utile pour vivre sereinement. Dommage que la énième réflexion de votre belle-mère sur la manière dont vous devriez élever vos enfants vous rappelle tout net que vous avez encore beaucoup à apprendre en matière de patience ! Bien entendu, vous préféreriez prendre la chose avec philosophie et réagir à ses remarques déplacées comme à d’authentiques marques de bienveillance, mais c’est plus fort que vous, vous n’arrivez qu’à fulminer et lui signifiez votre agacement entre deux grincements de dents. Et après tout, ce n’est pas si grave de perdre patience de temps à autre. Cependant, même si quelques montées d’énervement n’ont rien d’anormal, apprendre à maîtriser ses emportements peut devenir un grand atout, tant dans nos rapports humains que pour notre bien-être quotidien. Nous avons sélectionné pour vous 12 moyens de développer votre patience et de mener une vie plus zen.

1. Apprendre à identifier ses sources d’exaspération

Certaines pertes de patience peuvent bien sûr être fortuites, mais bien souvent, ce sont des situations récurrentes qui nous font sortir de nos gonds. Devoir inlassablement répéter à ses enfants de ranger leur chambre ou travailler chaque jour avec la collègue la plus bruyante du bureau, peut, à la longue, devenir une source d’irritabilité quotidienne et fortement altérer notre sérénité. Identifier ses déclencheurs sera un bon moyen d’anticiper ses montées d’agacement et de les gérer au mieux.

2. Établir ses priorités

Une fois que vous aurez pris note des situations qui écaillent votre carapace « zen », prenez le temps d’en évaluer l’importance et de les hiérarchiser. Peut-être qu’il est stérile de perdre patience quand votre ordinateur « rame » ? De la même manière, il peut être plus intelligent de privilégier une bonne entente pendant le mariage de votre frère que de réagir vivement aux propos idiots de votre cousine !

3. Améliorer sa communication

Si certains déclencheurs de votre impatience se manifestent trop souvent et que vous pensez que votre entourage a son rôle à y jouer, parlez-en ensemble ! Ce sera l’occasion de discuter à tête reposée du pourquoi de vos réactions respectives. Cette simple mise au point permettra de remédier à l’incompréhension qui était au cœur du problème et de modifier les comportements de chacun. Vous pourrez ainsi aborder les choses beaucoup plus calmement la prochaine fois !

4. Pré-visualiser la scène et la répéter

Si vous savez pertinemment qu’une situation conflictuelle vous attend et que vous ne pouvez pas vous permettre de perdre votre calme, anticipez ! Prenez simplement quelques instants pour visualiser mentalement la scène qui va se jouer avec toutes ses composantes : contexte, déclencheur, votre propre réaction et ses conséquences éventuelles. Ceci fait, imaginez-lui des alternatives en fonction des différents propos et comportements que vous pourriez adopter. Vous n’avez plus qu’à choisir votre version préférée et à agir en fonction quand l’occasion se présentera. Rappelez-vous que vous êtes le seul maître de vos émotions !

5. Respirer profondément

Face à une source d’énervement inopinée, plutôt que de vous laisser emporter par l’élan, prenez de grandes inspirations par le nez et soufflez par la bouche. En vous concentrant sur cette respiration profonde pendant quelques instants, vous serez surpris(e) de voir votre niveau de stress décroître et votre self-control refaire surface. Pour certains, il sera plus efficace de compter jusqu’à 10 en même temps.

6. Permettre à son esprit de s’évader

Que vous ayez recours à la méditation ou que vous préfériez rêver éveillé d’un endroit zen, permettre à votre esprit de se soustraire à la situation stressante que vous êtes en train de vivre, ne pourra vous être que salutaire. L’important, ici, est de réussir à chasser ses pensées négatives pour retrouver son calme et revenir dans la réalité en pleine possession de ses moyens.

7. Changer d’environnement

Malgré tous vos efforts, vous n’arrivez pas à vous échapper mentalement de votre environnement hostile. Alors, échappez-vous vraiment ! Du moins, quelques instants. Changer de pièce ou aller se rafraîchir peut parfois suffire à décompresser et retrouver tout son calme.

8. Briser l’élan

Si vous n’êtes pas en mesure de suspendre la conversation, une simple cassure du rythme ou de la forme de celle-ci, en vous servant un verre d’eau ou en changeant de place par exemple, peut être l’occasion de « briser » l’engrenage de frustration auquel vous êtes en proie.

9. Faire du sport

La tension que l’on peut ressentir lorsque l’on perd patience est mentale mais aussi physique. Il n’est ainsi pas rare de sentir ses muscles se crisper et sa gorge se nouer en réaction à une source d’énervement, ces symptômes étant tout simplement dus aux hormones de stress (cortisone) que l’on produit dans de telles situations. Or, en faisant du sport, nous permettons à notre corps de se détendre en éliminant les hormones stressantes. Alors, n’hésitez pas à sortir faire du running ou du vélo pour retrouver toute votre sérénité !

10. Libérer la pression

À défaut de sport à proprement parler, toute activité pouvant remplir le rôle de « défouloir » sera bonne pour détendre votre corps de ses tensions. L’essentiel est ici de trouver un moyen d’extérioriser le stress qui vous submerge afin d’éviter d’imploser ou de céder à l’agressivité. Vous pourrez par exemple vous vider de votre énergie négative en tapant dans un oreiller ou en chantant à tue-tête sous la douche.

11. Travailler sa patience progressivement

Quelles que soient les techniques qui vous correspondent le mieux, développer sa patience nécessite une bonne dose de pratique. Et pour accomplir un travail efficace, ne vous attaquez pas en premier lieu aux situations les plus problématiques. Commencez, au contraire, par gérer vos pulsions d’énervement les plus modérées et augmentez graduellement la difficulté. Et n’oubliez pas que ce n’est qu’en pratiquant régulièrement que vous pourrez améliorer votre patience.

12. Cultiver la joie de vivre !

Avez-vous déjà remarqué que vous vous énervez beaucoup moins facilement lorsque vous êtes particulièrement heureux ou amoureux ? Rien de plus normal ! Les hormones du bonheur (endorphines) sont des barrières naturelles contre le stress et permettent de relativiser bien des situations difficiles. Alors, rien de tel qu’un bon bol de rire et d’enthousiasme pour se prémunir contre les humeurs négatives !

C'est gratuit !

Nos conseils et astuces dans votre boite mail
Entrez votre adresse email :


Laisser un commentaire

Choisissez un pseudo :
Votre email :
Pour recevoir les réponses à votre commentaire.