Partager

Travailler avec un patron difficile voire tyrannique : le guide de survie

Loin d’être un long fleuve tranquille, le monde du travail peut être aussi épanouissant que destructeur. Tout dépend sur qui l’on tombe et avec qui on se retrouve à accomplir ses obligations professionnelles ! Entre collègues perfides et supérieurs imbuvables, nous n’avons que l’embarras du choix quant aux sources de problèmes au boulot. En effet, nombre d’entre nous sont la cible de patrons difficiles, voire même carrément tyranniques. De telles conditions de travail peuvent, au quotidien, être la cause d’un stress insupportable. Pour autant vous n’êtes pas obligé de tout le temps subir et d’encaisser sans réagir. Gérer un supérieur hiérarchique au comportement abusif, ça s’apprend ! Voici quelques conseils et astuces qui devraient vous aider à mieux travailler avec votre « mauvais patron » et préserver votre santé mentale.

1. Identifiez « le problème »

Avant toute chose, faites le point sur la situation. « Mon patron est-il vraiment un mauvais patron ? » Si, après étude de la question, votre réponse est sans appel, identifiez à quel genre de supérieur difficile vous avez affaire.

Entre patrons incompétents, déconnectés de la société, laxistes, méchants, irréalistes ou intrusifs (micro-gestionnaires), il existe de nombreuses espèces de patrons difficiles. Trouver pour quel type de mauvais patron vous travaillez constituera un premier pas pour établir un plan d’action et agir en conséquence.

2. Prenez du recul

Si votre patron rentre dans l’une des catégories précédentes, la première chose à faire est de vous détendre. Il est temps de lâcher prise. Vous savez que votre patron est imbuvable alors arrêtez de vous remettre sans cesse en cause et surtout ne prenez plus en considération ses remarques dévalorisantes.

3. Continuez à donner le meilleur de vous-même

Toutefois, se détendre et ignorer les remarques désobligeantes de son patron ne signifie pas baisser les bras dans le travail ou devenir contre-productif. Vous venger des abus de votre boss vous soulagera peut être sur l’instant, mais n’oubliez pas que votre emploi, votre avancement et même votre carrière tout entière dépendent de votre implication quotidienne dans la société. Ainsi, sachez rester professionnel et ne pas entacher votre réputation !

4. Évitez les situations de crise

Patron colérique ? Réagissez en évitant au maximum les situations où vous avez à pâtir de ses humeurs. Pour cela, commencez par identifier les déclencheurs de ses crises et faites en sorte de les esquiver. Dans la mesure où la confrontation est inévitable, vous pouvez aussi temporiser et attendre le bon moment, en l’occurrence quand les esprits seront bien apaisés, pour aborder un sujet qui fâche.

5. Trouvez du soutien

Qu’il s’agisse de trouver des alliés parmi vos collègues ou d’avoir le soutien de personnes haut placées dans l’entreprise, toutes les sources de réconfort seront bonnes à prendre pour faire face à la tyrannie de votre patron. En revanche, ne passez pas tout votre temps à vous plaindre, sous peine de vous faire mal voir ou de passer pour le râleur de service.

6. Laissez retomber la pression

Avant de faire face aux colères de votre supérieur ou d’affronter une situation de crise, laissez retomber la pression et accordez-vous un peu de temps. De la sorte, vous tempérerez vos émotions tout en donnant le temps à votre patron de retrouver son calme.

7. Affirmez-vous

Tout en évitant au maximum les luttes de pouvoir, ne vous laissez pas faire ! S’affirmer intelligemment et calmement sera le meilleur moyen de régler vos désaccords. Il ne s’agit pas de hausser la voix ou de pointer du doigt les défauts de votre patron, mais plutôt de donner des arguments sensés pour résoudre les problèmes auxquels vous êtes confrontés. En outre, un méchant patron ne vous respectera que si vous lui faites front et lui parler comme son égal.

8. Influencez-le

Exercer une influence sur votre supérieur en travaillant sur son inconscient est aussi rusé qu’efficace. Après avoir collecté le plus d’informations possible sur ce qui l’impressionne ou sur la manière dont il aime que les choses soient faites, allez subtilement dans son sens. Son comportement envers vous en sera peut-être positivement changé.

9. Utilisez les mécanismes de la thérapie de couple

Faites en sorte qu’il vous expose ses idées calmement et en détail, afin qu’il se sente mieux écouté et qu’il se détende. Vous faire part de tout ce qu’il a sur le cœur devrait vous rapprocher et votre relation ne pourra que s’améliorer.

10. Gérez son comportement

Si votre patron est un micro-gestionnaire, n’hésitez pas à le sortir de son mode de management. C’est en lui demandant son avis tout le temps, sur tout et en lui exposant chaque petite chose en détail que vous le déstabiliserez.

En cas de patron-copain, remettez-le à sa juste place en lui expliquant gentiment les conséquences de son laxisme.

11. Soyez un leader

Prendre des initiatives et être constamment en avance dans votre travail donnera une bonne image de vous tout en désamorçant de nombreux conflits avec votre supérieur. Soyez un leader et imposez le respect à votre patron.

12. Ramenez-le sur terre

Si votre patron vous confie des missions totalement irréalistes, démontrez-lui, chiffres et calendrier à l’appui, que cette charge de travail n’est pas gérable et amenez-le à prendre des décisions plus pragmatiques.

13. Valorisez-le

Faire en sorte que votre patron, si incompétent ou déconnecté qu’il soit, se sente un bon patron est un excellent moyen pour vous le mettre dans la poche. Profitez-en pour vous placer professionnellement et, peut-être, vous faire remarquer par les autres supérieurs.

14. Anticipez

Pallier eux défaillances de votre patron en gérant vous-même votre situation au travail (deadlines, priorités…), améliorera vos compétences et constituera peut-être une cause d’avancement ou vous ouvrira des portes dans d’autres sociétés.

15. Apprenez de lui

Qu’il s’agisse de ses erreurs ou des astuces qui l’ont placé à son poste malgré ses abus ou défaillances, vous avez sans nul doute des enseignements à tirer du comportement de votre patron. En vous focalisant sur le fait d’apprendre et d’accumuler de l’expérience, cela changera votre manière de voir les choses et au final vous ne pourrez qu’en sortir gagnant.

16. Fuyez votre futur mauvais patron

Maintenant que vous avez l’expérience de ce qu’est un mauvais patron, ne faites plus l’erreur de retomber dans les griffes de ce type d’individus. En cherchant un nouveau poste, menez discrètement votre petite enquête auprès de vos futurs collègues. Vous saurez ainsi si votre futur boss est difficile et si vous devez prendre vos jambes à votre cou !

C'est gratuit !

Nos conseils et astuces dans votre boite mail
Entrez votre adresse email :


Laisser un commentaire

Choisissez un pseudo :
Votre email :
Pour recevoir les réponses à votre commentaire.