Partager

Comment soulager un mal de ventre

Bien qu'on en parle beaucoup moins que des lombalgies ou des migraines, les maux de ventre touchent de nombreuses personnes, enfants comme adultes. Aiguës ou chroniques, ces douleurs peuvent avoir des causes extrêmement variées, et nous allons rarement consulter notre médecin pour y remédier. La plupart du temps, les symptômes sont sans gravité et disparaissent rapidement ; pour autant ce n'est pas une raison pour souffrir sans rien faire ! Voici quelques remèdes simples pour soulager efficacement vos maux de ventre. Mais gardez bien à l'esprit que si la douleur s'aggrave ou s'accompagne d'autres symptômes, il convient de consulter sans plus attendre.

Des symptômes qui nécessitent de faire appel aux urgences

Dans certaines circonstances les maux de ventre ne doivent pas être considérés à la légère et doivent vous inciter à appeler les urgences pour être pris en charge le plus rapidement possible.

Si vous avez des douleurs au bas du ventre et à droite, éventuellement accompagnées d’une fièvre, de nausées ou de vomissements, il peut s’agir d’une appendicite. Il faut appeler les urgences (en composant le « 15 » sur votre téléphone, pour joindre le SAMU).

De même, si vous avez du mal à respirer, si vous vomissez du sang ou bien si vous êtes une femme enceinte qui souffre de douleurs abdominales, il est préférable de contacter les urgences (toujours en composant le « 15 » sur votre téléphone, pour joindre le SAMU).

Soulager un mal de ventre (sans gravité)

Dans la mesure où vous n’êtes pas sujet à des symptômes inquiétants, tels que ceux décrits au-dessus, vous pouvez avoir recours à certaines solutions pratiques et rapides pour soulager votre mal de ventre :

1. Allongez-vous

C'est de toute façon c’est ce que vous aurez envie de faire ! Essayez de vous détendre, appliquez un patch chaud ou une bouillotte sur la zone douloureuse, massez votre ventre dans le sens horaire en partant du nombril et en élargissant les cercles.

2. Prenez des médicaments adaptés, de l'homéopathie ou des huiles essentielles

Des antalgiques courants - type paracétamol - aux antispasmodiques, en passant par les médicaments contre les aigreurs d'estomac, de nombreux produits sont en vente libre. Vous trouverez aussi des remèdes contre la constipation ou la diarrhée. Utilisez-les à bon escient et ne prolongez pas le traitement au-delà de quelques jours. Côté huiles essentielles, la menthe poivrée, le basilic et la camomille sont utilisables, ainsi que la cannelle de Ceylan, le citron ou l'origan. Côté homéopathie enfin, Chamomilla vulgaris, colocynthis, Cuprum metallicum ou Colon 9CH sont intéressants. N'oubliez pas qu'il s'agit là de traitements à part entière et qu'il convient de demander conseil à votre pharmacien.

3. Faites-vous une infusion à la camomille

Cette plante a deux effets intéressants. D'une part, elle détend les muscles, ce qui peut soulager efficacement les crampes d'estomac par exemple. D'autre part, la camomille possède des vertus anti-inflammatoires. Enfin, cerise sur le gâteau : la boisson chaude a également un effet antalgique. Utilisez de préférence la plante pure (mais un thé à la camomille fera aussi l'affaire). L'anis étoilé ou badiane peut aussi convenir.

4. Buvez l'eau de cuisson du riz

Remède de grand-mère bien connu des mamans d'enfants sujets aux coliques et autres diarrhées, l'eau de riz est efficace grâce à la grande quantité d'amidon qu'elle contient. Certes peu agréable à avaler, cette boisson possède cependant des vertus apaisantes et anti-inflammatoires qui valent bien de faire un effort.

5. Adoptez le régime gastro

Toujours au rayon remèdes de grand-mères, toutes les mamans connaissent les aliments à privilégier lors de diarrhées, coliques et maux de ventre. Au menu donc : bananes, pomme de terre cuite à l’eau, compote (pomme et coing sont une bonne association), riz et... pain grillé. Eh oui, il semblerait que ce dernier ait le pouvoir de réduire les nausées !

6. Essayez le thé à la menthe …

La menthe poivrée, en particulier, est connue pour ses vertus antalgiques sur les maux d'estomac, aigreurs et ballonnements. En cas d'indigestion, l'eau chaude simplement additionnée de citron peut aussi se révéler efficace.

7. ... ou le thé au gingembre

En cas de crampes d'estomac ou de coliques, la racine de gingembre frais, utilisée en infusion, peut faire des miracles ! Coupez et râpez finement la racine, faites-la bouillir quelques instants puis laissez infuser. Conjugués à la chaleur, les principes actifs de la plate vous soulageront efficacement.

8. Mâchez des graines de fenouil

Petit remède fort utile en cas d'indigestion ou de gastrite, ces graines ont de plus l'avantage de posséder un goût anisé plutôt agréable. Vous pouvez utiliser ce remède en prévention en fin de repas. Attention cependant, le fenouil est déconseillé aux femmes enceintes. Variante : les graines de cumin peuvent également s'avérer efficaces.

9. Prenez du bicarbonate de soude

Particulièrement indiqué pour lutter contre les aigreurs d'estomac et autres remontées gastriques, le bicarbonate de soude s'utilise simplement dilué, à raison d'une cuillère dans un verre d'eau, et avalé tel quel. Il agit rapidement contre la douleur en calmant l'acidité. Vérifiez qu'il s'agit bien de bicarbonate de soude alimentaire et non ménager.

10. Découvrez les vertus de l'argile

Agissant comme un véritable emplâtre naturel, l'argile - blanche de préférence, mais la verte convient aussi - possède des pouvoirs anti-acides, et absorbe efficacement les gaz et les toxines. Régulatrice des voies digestives, l'argile peut s'employer en prévention comme en traitement. Vous pouvez vous en procurer en pharmacie ou dans un magasin bio. Diluez simplement 2 cuillères à café rases dans un verre d'eau, laissez reposer et buvez (sans avaler le dépôt).

11. Mangez du charbon !

Inutile de vous ruer sur le sac de charbon à barbecue : nous parlons ici de charbon dit "actif". Disponible sous forme de granulés ou de poudre, en pharmacies, magasins bio et parapharmacies, le charbon végétal est particulièrement indiqué contre les ballonnements et crises d'aérophagie.

12. Mieux vaut prévenir que guérir...

Si vous êtes sujet(te) à des maux de ventre récurrents, essayez d'en détecter l'origine, afin de limiter votre consommation des aliments déclencheurs. Chez beaucoup de personnes, les plats trop épicés, l'alcool, les fritures, mais aussi certains fruits ou légumes frais peuvent provoquer brûlures, aigreurs, constipations ou diarrhées. La grossesse, la prise d'anti-inflammatoires non-stéroïdiens sont également connus pour provoquer brûlures et aigreurs d'estomac. Hydratez-vous suffisamment - rappelez-vous aussi que l'eau est la seule boisson indispensable. Enfin, si les douleurs sont trop fréquentes, se prolongent, deviennent insupportables ou s'accompagnent d'autres symptômes (tels que douleurs urinaires, sang dans les selles ou les urines etc.), ne tardez pas à aller voir un médecin.

C'est gratuit !

Nos conseils et astuces dans votre boite mail
Entrez votre adresse email :


Laisser un commentaire

Choisissez un pseudo :
Votre email :
Pour recevoir les réponses à votre commentaire.