Partager

Comment réagir en cas de cambriolage

La vie nous confronte parfois à des situations auxquelles nous sommes loin d’être préparés et qui peuvent nous laisser totalement démunis, privés de nos moyens, lorsqu’elles ne nous traumatisent pas.

Les cambriolages font partie de ces situations stressantes et dangereuses.

Vous trouverez sur cette page des conseils et des informations pratiques pour faire face à un cambriolage et pouvoir réagir de la meilleure manière possible. Ces conseils sont dispensés et organisés selon trois scénarios qui peuvent malheureusement surgir dans la vie de n’importe quelle personne. Lisez-les attentivement, et cela même si nous vous souhaitons sincèrement de ne jamais avoir à vivre un cambriolage et d’avoir à les appliquer.

1. Vous avez entendu un bruit suspect

Vous êtes réveillé durant la nuit par du bruit et vous pensez que quelqu’un s’est introduit chez vous pour vous cambrioler. Voici ce que vous devez faire dans un tel scénario :

Restez calme et tendez bien l’oreille

La première chose à faire est de rester calme. Il est primordial de garder son sang froid et de ne pas céder à la panique pour pouvoir gérer la situation convenablement. Respirez profondément et tendez bien l’oreille pour confirmer que le bruit vient de chez vous, et qu’il ne s’agit pas d’un bruit extérieur, d’un son produit par un appareil électronique, ou bien par votre animal de compagnie, si vous en avez un.

Ayant la certitude que vous êtes confronté à une intrusion, essayez de discerner à l’oreille s’il y’a un ou plusieurs personnes dans votre maison, et surtout s’ils se dirigent dans votre direction.

Ne cherchez pas la confrontation

Votre vie est plus précieuse que tous les biens et les objets que vous pouvez accumuler. N’imitez pas non plus ce que vous voyez dans les films. Certains cambrioleurs peuvent être très violents, armés, sous l’effet de drogue ou encore déterminés à ne pas aller en prison, et donc à ne pas laisser de témoins. Une batte de baseball ne vous sera d’aucune aide contre ce type d’individus, et ne fera que mettre votre vie, et éventuellement celle de votre famille, en grand danger. N’allez donc pas en direction du voleur et n’essayez surtout pas de le prendre en flagrant délit. Evitez la confrontation à tout prix.

2. Le cambrioleur est chez vous

Vous n’avez plus aucun doute : il y’a un ou plusieurs intrus chez vous !

Sortez de chez vous ou bien trouvez un endroit pour vous cacher

Si vous en avez la possibilité, et sans mettre votre vie en danger, quittez votre domicile. Sauvez-vous par une fenêtre ou une porte qui soit raisonnablement éloignée du cambrioleur. Sinon trouvez un endroit dans lequel vous pouvez vous cacher et vous enfermer. N’emmener rien d’autre avec vous, mis à part votre téléphone portable. Verrouillez la porte derrière vous et veillez à ne faire aucun bruit qui puisse trahir votre présence ou permettre au voleur de savoir où vous vous trouvez. En plus de verrouiller la porte, essayez de la barricader avec des meubles. Ce qui permettra de ralentir le voleur, le temps que la police arrive, s’il décide de s’en prendre à vous.

Appelez la police

Une fois hors de votre logement ou dans un lieu sécurisé, appelez rapidement le commissariat de police ou la brigade de gendarmerie de votre région. Tâchez de donner toutes les informations nécessaires pour qu’ils puissent intervenir rapidement : votre nom, adresse, la pièce ou l’endroit dans lequel vous vous êtes réfugié, l’emplacement où vous pensez que le cambrioleur se trouve….etc.

Restez en sécurité jusqu’à l’arrivée des forces de l’ordre

Restez en sûreté dans votre cachette, ou alors loin de votre maison, tant que les agents de police ne sont pas encore arrivés. Gardez le contact avec le commissariat par téléphone jusqu’à ce que les agents soient sur place et qu’ils viennent à votre rencontre. Et cela même si vous pensez que le voleur a quitté votre domicile. N’essayez pas non plus de faire peur au cambrioleur en l’informant que la police arrive. Sauf s’il tente de forcer la porte de votre cachette ou de vous atteindre. Dans ce dernier cas, utilisez tous les moyens en votre possession pour semer le trouble chez lui et le dissuader de s’attaquer à vous.

3. Les policiers sont sur place et le cambrioleur est parti

Vous avez contacté la police qui est maintenant sur place. Le cambrioleur a quitté les lieux, ou alors vous êtes arrivé après son départ :

Ne touchez à rien

Afin de préserver les indices et les traces du passage du ou des voleurs, qui pourraient être exploités par la police dans leur investigation, ne touchez à rien : ni aux portes, ni aux fenêtres, ni à tout autre objet. Interdisez l’accès à votre domicile à toute autre personne en dehors des agents de police.

Après inspection et sécurisation des lieux par la police, guidez-les agents à travers votre domicile et passez en revue les lieux qui ont pu échapper à leur yeux (sous-sol, grenier…) ainsi que les objets qui ont été dérobés.

Contactez votre assureur et votre banque

Si des cartes de crédit ou des chéquiers ont été dérobés, contactez le plus rapidement possible votre banque pour faire opposition. Ce qui vous évitera d’autres mauvaises surprises. Votre assureur doit également être informé de l’incident pour qu’il puisse faire évaluer les dommages par un expert et vous rembourser. Pensez à rassembler toutes les factures, photos ou autres éléments qui peuvent prouver l’existence des objets volés. Ce qui consolidera votre dossier auprès de votre assureur.

Améliorez la sécurité de votre domicile

A ce stade, vous devriez avoir une idée précise de l’endroit par lequel le cambrioleur s’est introduit chez vous. Qu’il s’agisse d’une porte ou d’une fenêtre, prenez les dispositions nécessaires pour renforcer la sécurité de votre maison ou appartement.

Prenez soin de vous

Les conséquences d’un cambriolage ne sont pas que matérielles. C’est une expérience qui peut causer des séquelles psychologiques profondes. Il faut généralement un certain temps à une personne avant qu’elle ne retrouve son sentiment de sécurité, après avoir vécu un cambriolage. Vous pouvez considérer de quitter votre domicile pendant quelque temps et vous installer chez des proches pour être bien entouré. Suivre une thérapie est aussi un bon moyen de traiter toute angoisse ou peur qui s’installe et qui persiste.

C'est gratuit !

Nos conseils et astuces dans votre boite mail
Entrez votre adresse email :


Laisser un commentaire

Choisissez un pseudo :
Votre email :
Pour recevoir les réponses à votre commentaire.