Partager

Comment éviter de se faire piquer par les moustiques

Plaie absolue de vos soirées d'été, moyen parfait de gâcher vos vacances sous le soleil tropical, anti-sommeil assuré si vous dormez la fenêtre ouverte : les moustiques sont un véritable fléau ! Donc, comme chaque année aux premiers rayons du soleil, se pose la question cruciale : comment éviter les attaques de ces petits tyrans ailés ? Voici une liste - non exhaustive - d'astuces pour y parvenir.

1. Évitez les zones à risques

Cela peut sembler évident, pourtant on y pense rarement au moment de partir en vacances. Les moustiques raffolent des climats tropicaux, de la jungle, de la saison des pluies... Lorsque vous choisirez la destination de votre prochain voyage, tenez-en compte. Outre le désagrément d'être assailli par des hordes de buveurs de sang, vous risquez de contracter certaines maladies graves, telles que le paludisme, la fièvre jaune et autres joyeusetés.

2. Évitez les zones à risques - suite

Ah, si seulement ces sales bêtes se contentaient de vivre dans des contrées moites et lointaines... Il vous suffirait de partir en vacances en Antarctique. Hélas, selon une remarquable faculté d'adaptation (commune à tous les enquiquineurs ailés, voyez donc les mouches), les moustiques s’accommodent fort bien de nos régions tempérées. Comme ils pondent dans l'eau, les lieux proches de zones humides en sont tout naturellement infestés. Bon, on organise rarement un barbecue dans les marais, en revanche on ne se méfie pas assez des lieux de stagnation sournois : vieux pneus, bâches oubliées, piscine des enfants, pots de fleurs. Faites la chasse aux réservoirs à moustiques involontaires et, au crépuscule, tenez-vous éloigné de l'eau (les rivières et même la mer attirent les moustiques).

3. Rendez-leur la vie dure avec un ventilateur !

Pas de raison pour qu'ils se la coulent douce en sa gavant de votre sang ! Les moustiques sont de piètres aviateurs : ils peinent à garder l'équilibre dès que le vent se lève. La solution ? Un ventilateur ! Comme ces petites pestes chassent généralement près du sol pour repérer leurs proies, il vous suffit de poser l'appareil par terre pour les convaincre d'aller gâcher le barbecue de quelqu'un d'autre.

4. Couvrez-vous

Hé oui : c'est encore le plus sûr moyen de déjouer l'appétit vorace des moustiques. Optez pour des vêtements au tissage serré (ceux de type sportif ou protégeant du soleil conviennent tout à fait), mais suffisamment amples pour ne pas être trop en contact avec la peau. Manches longues, chaussettes, foulard : ne négligez aucun endroit du corps (la tenue d'apiculteur, bien que moins confortable, donne aussi d'excellents résultats).

5. Habillez-vous de clair

Ceci pour deux raisons : premièrement, les couleurs foncées attirent la chaleur, donc augmentent votre température corporelle, ce qui est un véritable appel au festin pour les suceurs de sang. Deuxièmement, souvenez-vous qu'ils effectuent des vols de repérage pour trouver leurs proies. Or, les tons clairs sont moins visibles pour eux.

6. Usez de la citronnelle intelligemment

Les torches et autres bougies parfumées sont certes du meilleur effet sur votre terrasse, mais au risque de me répéter, les moustiques volent au ras du sol. Pas à un mètre au-dessus. Préférez donc planter de la citronnelle, de l'eucalyptus et du géranium en quantité sur et autour de votre terrasse. En plus, avouez que l'odeur naturelle est quand même cent fois plus agréable !

7. Sortez la moustiquaire

Je vous concède qu'il est difficile d'en envelopper tout votre coin barbecue, du moins sans risque d'incendie... Par contre, correctement posée, la moustiquaire représente une protection 100 % efficace pour votre lit (elle est d'ailleurs utilisée dans les fameux pays à risques dont nous avons parlé plus haut). Évitez simplement de dormir au contact du tissu : les moustiques pourraient vous piquer à travers. Ils ne reculent devant rien. Pensez également à recouvrir les poussettes, landaus et lits des bébés : leur peau tendre fait le régal des vampires ailés, et ils peuvent développer des réactions violentes aux piqûres.

8. Traitez-vous, sans oublier vos vêtements

Il existe de nombreux répulsifs à base de produits chimiques (DEET notamment). Libre à vous de les utiliser, mais leur innocuité n'est pas prouvée. Dans tous les cas, ne les employez pas sur les bébés, les jeunes enfants et les femmes enceintes. Vous trouverez aussi dans le commerce des répulsifs naturels, à base d'huiles essentielles de citronnelle, eucalyptus, géranium etc. Attention là aussi : certaines sont déconseillées chez les enfants en-dessous d'un certain âge et les femmes enceintes ou allaitantes. Badigeonnez-vous généreusement et surtout, n'oubliez pas vos vêtements, ainsi que la toile de tente si vous campez ou même la nappe sur votre terrasse...

9. Capturez les individus isolés

Outre la satisfaction intense de mettre un terme au bourdonnement suraigu synonyme d'attaque imminente, attraper ou tuer un moustique peut vous permettre de passer la soirée tranquille, s'il n'a pas déjà rameuté ses collègues... Deux solutions là encore. Un : vous avez un respect profond pour la vie sous toutes ses formes et vous répugnez à tuer ces petites bêtes qui ne font, somme toute, que se nourrir. Vous pouvez alors attendre que le moustique se pose, l'emprisonner à l'aide d'un verre, puis glisser une feuille de papier dessous et aller relâcher le petit veinard chez votre voisin. Deux : votre haine pour l'espèce entière des moustiques a atteint un seuil dangereux, et vous n'éprouvez plus qu'un désir : éradiquer tous ceux qui se hasardent trop près de vous. Dans ce cas, un seul conseil : écrasez-les entre vos deux mains, sinon l'appel d'air chassera votre proie hors de portée avant que vous n'ayez pu la toucher.

C'est gratuit !

Nos conseils et astuces dans votre boite mail
Entrez votre adresse email :


Laisser un commentaire

Choisissez un pseudo :
Votre email :
Pour recevoir les réponses à votre commentaire.