Partager

Arrêter d'avoir la flemme et se bouger

Nous avons tous nos moments de flemmardise et de paresse. Cela à différents degrés et de façon plus ou moins consciente et régulière. À petite dose, cela n'impacte pas notre vie, mais lorsque ça devient un mode de fonctionnement, toujours remettre au lendemain devient source de problèmes et d'angoisse ! Vous attendez le dernier moment, vous vous retrouvez alors submergé de travail, bâclez celui-ci et culpabilisez, puis retombez dans l'inertie jusqu'au coup de stress suivant : un cercle vicieux épuisant et anxiogène. Voici quelques idées pour briser ce cercle et vous remettre sur les rails :

Listez toutes les choses que vous remettez au lendemain

Dans un premier temps, ne cherchez pas à hiérarchiser ou à classer : écrivez tout ce qui vous passe par la tête, depuis "étendre le linge" jusqu'à "refaire la cuisine", en passant par "relire Malraux" ou... "faire une liste" (cette dernière entrée vous procurera l'immense satisfaction de pouvoir être barrée dès la liste terminée !).

Et réalisez l'une des tâches de votre liste qui vous semble la plus simple

Sur la quantité de tâches que vous aurez ainsi répertoriées, choisissez-en une qui ne vous rebute pas, ne vous semble pas insurmontable, et MENEZ-LA À BIEN. Outre la satisfaction immédiate que cela vous procurera, agir vous mettra dans le bon état d'esprit pour cesser de cogiter sans rien faire au final.

Motivez-vous avec une récompense

C'est bien connu, la carotte fonctionne mieux que le bâton ! Essayez donc de trouver ce qui vous donnera envie de boucler efficacement votre emploi du temps du jour. Cela peut être d’aller ensuite boire un café avec un ami, vous accorder une heure dans le canapé avec un livre ou bien aller vous promener en forêt. Lorsque vous parviendrez à mieux vous organiser, vous pourrez même dégager une demi-journée, voire une journée entière pour vous seul. Avouez que cela fait rêver !

Divisez votre travail en petites tâches

L'ampleur du travail à accomplir est la première incitation à procrastiner : vous avez l'impression d'une montagne de choses à faire et cela vous coupe même l'envie de vous y mettre. La solution est alors de fractionner et diviser chaque travail en plusieurs tâches plus simples, plus courtes et donc plus aisées à terminer. Si vous rechignez encore à passer à l’action, morcelez davantage ! A l'arrivée, le but à atteindre sera devenu tellement enfantin que vous ne le verrez même plus comme une contrainte.

Arrêtez de rechercher la perfection

Paradoxalement, être perfectionniste vous pousse à sans cesse repousser l'échéance. Ce n'est pas le bon moment, les bonnes conditions ou vous n'êtes pas au top. N'attendez pas le moment parfait pour vous atteler à la tâche : il n'existe pas ! Et n'espérez pas non plus atteindre vous-même la perfection pour mener à bien votre travail. C'est en forgeant qu'on devient forgeron.

Identifiez vos sources de distraction et éliminez-les

Si vous travaillez sur ordinateur et que, avant de vous mettre au travail, vous passez deux heures à consulter vos mails, trier vos photos et traîner sur les réseaux sociaux, faites en sorte que cela devienne moins tentant. Enlevez de votre barre de favoris Facebook, les sites de jeux ou de commerce en ligne ; placez vos raccourcis tentateurs hors de vue, dans un dossier caché ; compliquez vos mots de passe à l'extrême et conservez-les hors de portée de main... Si c'est la télévision, la lecture ou la musique qui vous éloignent de votre travail, débrouillez-vous pour différencier votre lieu de travail et vos espaces de loisir, afin de n'être pas tenté.

Repensez votre espace de travail

Parfois, notre environnement est peu propice à l'action. Si possible, changez de lieu, réaménagez l'espace, essayez d'en faire un endroit où vous vous sentez bien et où vous avez envie d'accomplir des choses. Renouvelez l'air régulièrement, et n'hésitez pas vous-même à faire des pauses.

Dressez un plan d'action et fixez-vous des échéances

Une fois votre travail découpé en plusieurs tâches, vous devez définir précisément dans quel ordre et à quel rythme les effectuer. Sinon, vous risquez encore de vous laisser aller : "Après tout, c'est un travail tellement rapide et simple, je le ferai demain". Soyez rigoureux avec vous-même, personne ne le fera à votre place.

Commencez par le plus important !

Se mettre au travail efficacement nécessite de hiérarchiser, mais aussi d'ordonner ce que vous avez à faire. Établissez un plan d'action et respectez-le pas à pas. Le sentiment d'avancer - enfin ! - vous aidera à continuer sur la bonne voie. Dernière chose cependant : personne ne s'y mettra à votre place. Une fois votre liste de travaux faite, priorisée et datée, il faut trouver en vous les ressources nécessaires pour vous atteler à la tâche !

Instaurez un rituel, une habitude qui vous aide

Cela peut être quelque chose que vous faites systématiquement avant de commencer à travailler : boire un bon café en récapitulant votre to do list du jour, lire le journal avant d'attaquer... Cela peut aussi être une habitude saine, qui vous aide à vous sentir bien et vous met dans de bonnes dispositions pour travailler : une promenade quotidienne, un peu d'exercice, jouer d'un instrument de musique…etc. L'instauration d'une routine vous aidera dans tous les cas à vous mettre dans un esprit favorable au travail. A vous de trouver quels rituels, quels déclencheurs sont les plus bénéfiques pour vous.

Entourez-vous de personnes qui vous tirent vers le haut

Essayez d'entrer en contact avec des personnes actives, ayant mené à bien le même genre de projet que le vôtre. Parlez aussi de vos objectifs à votre entourage : le fait que vos proches vous demandent des nouvelles de vos avancées vous incitera à vous bouger ! Enfin, être bien entouré signifie aussi pouvoir demander de l'aide en cas de besoin.

C'est gratuit !

Nos conseils et astuces dans votre boite mail
Entrez votre adresse email :


Laisser un commentaire

Choisissez un pseudo :
Votre email :
Pour recevoir les réponses à votre commentaire.

Commentaires : 1

bravo, mardi 25 avril
Bien dit compliment!