Partager

Vous n’avez plus d’argent ?! Voici ce qu’il faut faire

Alors que vous constatez, la gorge serrée, que tous vos comptes sont « dans le rouge », une petite voix aux accents sarcastiques vous murmure que « L’argent ne fait pas le bonheur… » Mais malgré votre côté philosophe, la pertinence de l’adage est loin de vous sauter aux yeux aujourd’hui, fauché(e) comme vous l’êtes ! Eh non, ce ne sont assurément pas « l’amour et l’eau fraîche » qui vont renflouer votre découvert et remplir votre frigo… Deux alternatives se présentent : s’enfoncer une taie d’oreiller sur la tête et se barricader chez soi ad vitam aeternam ou faire face et réagir aussi promptement et stratégiquement que possible ! La seconde option étant bien-sûr celle que nous vous recommandant de choisir. C’est pour cela que nous avons rassemblé pour vous tout un arsenal de solutions pragmatiques, à même de vous sortir de votre catastrophe financière :

1. Faire le point sur sa situation

Avant d’agir, prenez le temps de réfléchir calmement aux circonstances. Outre l’aspect purement financier, faites le tour des éléments personnels et professionnels qui ont pu contribuer au sérieux manque d’argent que vous connaissez en ce moment. Peut-être que vos revenus sont très insuffisants ou que votre famille et vous-même vous êtes habitués à un train de vie que vous ne pouvez plus suivre ? Bref : réfléchissez aux erreurs qui vous ont conduit à votre ruine, pour pouvoir les corriger et faire qu’elles ne se reproduisent plus.

2. Revoir ses priorités

Qu’il s’agisse de vacances au soleil ou de l’acquisition d’une voiture que vous aviez planifiés, certaines dépenses méritent d’être annulées ou reportées pour vous permettre de remonter la pente. Votre priorité absolue doit désormais consister à retrouver une bonne « santé financière ». Dites-vous que vous ne renoncez pas à vos projets mais que vous les reportez simplement pour des jours meilleurs, et gardez-les à l’esprit pour vous stimuler !

3. Changer ses habitudes de consommation

Selon la sévérité de vos problèmes d’argent, vos habitudes de consommation (et celles de votre famille) devront être réexaminées, et ce, plus ou moins en profondeur. Mais n’oubliez pas que chaque économie réalisée vous aidera à sortir au plus vite la tête de l’eau. En plus de supprimer vos dépenses superflues, vous pourrez penser à réduire votre consommation de chauffage, à prendre votre voiture le moins possible, à utiliser des bons de réduction et même à changer de magasin d’alimentation pour un « discount ».

4. Trouver un job d’appoint pour augmenter ses revenus

Parallèlement à vos restrictions budgétaires, toute augmentation de revenus sera bonne à prendre ! Même si vous avez déjà un emploi, celui-ci n’est visiblement pas assez rémunérateur. Votre conjoint(e) et vous devrez peut-être chercher un job supplémentaire le temps de redresser la situation. N’hésitez pas à proposer vos services pour de menus travaux à effectuer le week-end, par exemple (jardinage, ménage…).

5.  Vendre les objets inutiles

Nous avons tous des placards remplis d’innombrables objets inutiles : vêtements trop petits, accessoires de sport, jeux de société, bijoux, bibliothèques ou vidéothèques trop importantes… Voici une bonne occasion pour faire d’une pierre deux coups en se débarrassant de ce surplus tout en récupérant de l’argent ! 

6. S’interdire d’utiliser sa carte de crédit

Même si vous faites très attention, les tentations quotidiennes pourraient vous amener à « craquer » et à vous enfoncer encore plus dans les problèmes financiers. Avec sa rapidité d’utilisation et son absence de limite visible, votre carte de crédit deviendra vite l’un de vos pires ennemis ! Tâchez de la garder loin de votre portefeuille et préférez-lui l’argent liquide dont vous évaluerez mieux la valeur.

7.  Éviter au maximum de souscrire à des emprunts !

Il peut s’avérer tentant de résoudre d’un coup ses ennuis de paiement en contractant un prêt. Cela n’est cependant pas une réelle solution ! Un emprunt vous permettra tout au plus de vous soustraire à vos problèmes d’argent pour un temps donné et, dans le pire des cas, vous conduira à une débâcle financière bien supérieure. Fuyez en priorité les crédits à la consommation dont les taux d’intérêt sont si élevés qu’ils ne peuvent que favoriser le surendettement. 

8. Retarder les échéances de ses factures

Au lieu d’attendre avec angoisse que vos diverses factures soient exigibles, essayez d’en retarder les échéances. Il vous suffira pour cela de contacter les différents organismes concernés (compagnies d’électricité, de gaz, propriétaire de votre logement…) pour leur faire part de votre situation délicate et leur demander s’il leur est possible de vous laisser un délai supplémentaire pour le paiement. À défaut de gagner de l’argent, vous gagnerez un peu de temps.

9. Rester coûte que coûte dans la légalité

De « fausses bonnes idées » et autres propositions louches peuvent se présenter lorsque l’on est pris à la gorge financièrement. Aussi alléchantes qu’elles puissent sembler, mettez un point d’honneur à toujours rester dans la légalité ! Tester les limites de la loi ne ferait que vous créer des problèmes supplémentaires, ou pire, vous priver de votre liberté et donc de la chance d’un jour vous en sortir.

10. Demander de l’aide à ses proches

Il pourra vous paraître malvenu ou délicat d’informer vos proches de vos problèmes d’argent et plus encore de leur demander de l’aide. Si vous n’abusez pas de leur gentillesse, les parents et amis seront néanmoins des soutiens à ne pas négliger. L’important sera ici de les rembourser dès que possible et de leur rendre la pareille si besoin afin que votre relation reste saine et équilibrée.

11. S’informer sur les aides de l’État et les organismes de charité

En tant qu’État providence, la France est certainement l’un des meilleurs pays lorsqu’on est sur la paille. Alors si vous n’arrivez pas à vous en sortir seul(e), renseignez-vous sur les aides et autres allocations (RSA, allocations logement…) dont vous pouvez bénéficier et faites-en la demande. Et si cela ne suffisait pas à vous permettre de vivre décemment, sachez que de nombreux organismes caritatifs tels qu’Emmaüs ou « Les restos du cœur » sont là pour pourvoir à vos besoins de base (nourriture, vêtements).

12. Élaborer un plan d’action pour l’avenir et réfléchir à long terme

Une fois que vos problèmes immédiats auront trouvé une solution, ne faites surtout pas l’erreur de ne pas regarder plus loin. Tant pour rester à flot que pour acquérir une plus grande aisance financière, opérez les changements professionnels et personnels nécessaires pour ne plus manquer d’argent à l’avenir. Il suffira parfois d’apprendre à faire ses comptes régulièrement et à mieux gérer son budget, mais vous pourrez même envisager une formation pour décrocher un emploi mieux rémunéré…

C'est gratuit !

Nos conseils et astuces dans votre boite mail
Entrez votre adresse email :


Laisser un commentaire

Choisissez un pseudo :
Votre email :
Pour recevoir les réponses à votre commentaire.