Partager

Solitude : 10 moyens de la gérer

Le sentiment de solitude touche bien plus de personnes qu’on ne pourrait le croire, et il est à prendre très au sérieux puisqu’il peut être à l’origine d’autres problèmes plus graves, aussi bien sur le plan physique que sur le plan psychique.

Même si vous êtes une personne indépendante et n’avez pas de problème à vous retrouver seul(e) de temps à autre, il peut survenir que vous éprouviez de la solitude, et cela alors même que vous êtes entouré(e) de vos amis ou de votre famille …

La solitude relève le plus souvent d’un souvenir d’une situation d’abandon, la plupart du temps expérimentée durant notre enfance, qui nous revient de plein fouet et de manière plus intense lorsque nous nous retrouvons seuls ou rejetés.

Si vous êtes dans ce cas, alors voici dix conseils pour vous aider à gérer votre solitude et à la briser :

1. Prenez le temps de vous comprendre et découvrir la véritable nature de votre solitude

Essayez dans un premier temps de cerner les situations qui vous donnent ce sentiment : est-ce spécifique à certaines personnes, à certains lieux ou même à des contextes particuliers dans lesquels vous ne vous sentez pas à l’aise ? Comprendre les causes de votre malaise sera la première étape vers la résolution de votre problème. Cependant, gardez en tête que pour être heureux, nous avons besoin de connaître des bons et des mauvais jours, c’est ce qui fait le charme et la beauté de la vie.

2. Comprenez que se sentir seul est un état d’esprit, que vous pouvez choisir de changer

Dans les moments où la solitude se fait ressentir dans toute sa force et toute son intensité, n’oubliez jamais qu’il s’agit uniquement d’un sentiment qui vous est propre, et non d’un fait immuable. Vous n’avez peut-être pas le moral et tous vos sentiments sont alors exacerbés, de fait vous vous sentez seul. Ce n’est pas pour autant que vous êtes réellement délaissé ou rejeté. Ne laissez pas de sombres théories subjectives vous envahir et essayez de rester le/la plus objectif(ve) possible. Acceptez de ressentir ce sentiment tout en admettant qu’il est vous est personnel mais ne décrit pas la réalité.

3. Appuyez-vous sur votre entourage

Lorsque la solitude nous gagne, notre première réaction est généralement de nous isoler et de nous renfermer sur nous-mêmes, ce qui renforce encore plus le sentiment de tristesse et de désespoir. Mieux vaut donc essayer d’anticiper sur notre ressenti et de prendre la bonne initiative de voir du monde, de s’entourer d’autres personnes et de se changer les idées. Si vous savez qu’à telle date ou à telle heure un événement particulier viendra vous tourmenter et réveiller les démons qui sommeillent en vous, parlez-en autour de vous et faites en sorte d’être entouré de vos proches durant le moment fatidique.

4. Intéressez-vous aux autres

Et ce pour une raison très avantageuse : vous focaliser sur les autres va vous aider à orienter vos pensées vers l’extérieur, plutôt que vers la petite voix intérieure qui vous murmure constamment que vous êtes seul(e) et qui vous fait, par conséquence, broyer du noir.

En d’autres termes : vous intéresser aux autres va vous changer les idées pour vous aider à sortir de votre cercle vicieux. De plus, la majorité de vos amis vous le rendront et ils vont à leur tour s’intéresser à vous et vos problèmes, ce qui peut être un bon point de départ pour initier une nouvelle dynamique de vie moins solitaire et plus chaleureuse.

5. Essayez d’échanger avec des gens dans la même situation que vous

Avec tous les moyens mis à notre disposition, à notre époque, pour faire des rencontres, échanger et dialoguer, il est envisageable de pouvoir se mettre en contact avec des personnes souffrant elles aussi de solitude. Sympathiser avec ces personnes rendra le dialogue autour du sujet plus facile. Vous pourrez parler de choses que vous expérimentez chacun de votre côté, vous vous comprendrez et pourrez ainsi pleinement vous ouvrir les uns aux autres, pour mieux vous soutenir.

6. Soyez patient(e) et laissez le temps faire son œuvre

Ne soyez pas trop exigeant envers vous-même, il ne s’agit pas de changer du jour au lendemain mais d’y aller progressivement. Prenez le temps de comprendre, réagir, rencontrer des personnes, tout en gardant à l’esprit que tout cela ne se fera pas en une semaine. Tâcher de vous rappeler que les changements se feront petit à petit, étape par étape, et que vous avez la vie devant vous pour y parvenir. Et puis ne vous mettez pas de pression inutile, qui ne fera qu’accentuer votre mal-être.

7. Ne vous comparez pas aux autres

Il ne sert à rien de vous comparer aux autres, il ne s’agit pas d’une compétition. Sans compter que la plupart du temps vous ne ferez que comparer l’incomparable. Ce qui a pour conséquence de vous donner l’illusion, car il ne s’agit pas de la réalité, que la vie des autres est bien meilleure que la vôtre. De plus, gardez en tête que d’autres personnes peuvent être dans la même situation que vous, sans que vous ne vous en rendiez compte. Concentrez-vous plutôt sur les moyens d’améliorer votre existence et à en faire la vie épanouissante dont vous rêvez.

8. Ne restez pas chez vous, sortez !

Une bonne façon de vaincre le sentiment de solitude et l’état dépressif qui va avec, c’est de sortir de chez vous. Il a été scientifiquement démontré que le simple fait de se balader en nature améliore l’humeur générale et le bien-être d’une personne. Allez vous promener, explorez de nouveaux endroits, découvrez de nouvelles choses et élargissez vos horizons. Faites-le seul ou accompagné, dans tous les cas ce sera un excellent remède à votre solitude. Ouvrez-vous au monde et laissez-le vous débarrasser de votre mal.

9. Concentrez-vous sur ce que vous pouvez contrôler

L’état de solitude vient souvent du fait que l’on ne contrôle pas notre environnement, les événements qui arrivent, nos relations avec les gens ainsi que leurs opinions sur notre personne. On se sent alors impuissant, puis seul. L’unique solution dans ce cas est de lâcher prise. Focalisez-vous sur ce que vous pouvez contrôler, donnez ce que vous avez de meilleur à ce niveau-là. À l’inverse, sachez également ignorer tout ce qui ne dépend pas de vous. À chaque fois qu’une pensée négative se présente à votre esprit, essayez de déterminer si la situation dépend de vous ou pas. Si ce n’est pas le cas, alors dites-vous simplement que cela ne vous concerne pas.

10. Soyez indulgent(e) envers vous-même

Gardez en tête que quoi que vous puissiez ressentir, et quelle que soit votre manière de réagir à votre sentiment de solitude, cela ne fait pas de vous quelqu’un d’inférieur aux autres. Nous faisons tous des erreurs et nous traversons tous des difficultés dans la vie. Vous avez le droit d’en faire vous aussi et d’avoir des passages à vide. Ne vous dévaluez pas, prenez conscience que votre problème ne fait pas de vous quelqu’un de mauvais ou de négatif, ou quelqu’un avec qui les gens ne veulent pas être.

Du reste, nous espérons que ces quelques conseils vous aideront, d’une manière ou d’une autre, et nous vous souhaitons de trouver le bonheur dans votre vie.

C'est gratuit !

Nos conseils et astuces dans votre boite mail
Entrez votre adresse email :


Laisser un commentaire

Choisissez un pseudo :
Votre email :
Pour recevoir les réponses à votre commentaire.