Partager

Je n'aime plus mon mari, que faire ?

Cela peut vous tomber dessus un beau jour, sans que vous l'ayez vu venir et faire prendre à votre vie un virage à 180 degrés ! Cela peut aussi s'installer peu à peu, à cause de la routine, d'un désamour dû à la monotonie du quotidien. Le cœur serré, cette phrase fatidique vous traverse l'esprit : "Je n'aime plus mon compagnon." Et c'est comme si le ciel vous tombait sur la tête !

Mais il ne sert toutefois à rien de vous affoler et de réagir à chaud. Ce n'est pas la fin du monde  ni celle de votre mariage, ne vous précipitez pas tout de suite chez l'avocat pour entamer une procédure de divorce en pleurant toutes les larmes de votre corps. Prenez plutôt un peu de recul et envisagez quelques solutions pratiques avant de choisir la voie de la séparation :

1. Souvenez-vous de ce qui vous a fait tomber amoureuse

C'est la première chose à faire. La vie quotidienne, surtout si vous avez des enfants, vous a probablement peu à peu éloignés l'un de l'autre et vous a fait oublier ce que vous aviez aimé chez votre compagnon. Mettez l’amertume de côté et replongez-vous dans les souvenirs des moments de bonheur à deux, n'hésitez pas à lister ce que vous aimez chez lui et à relire ce florilège de qualités chaque jour. En amour, il y a des hauts et des bas et le bas n'est pas forcément synonyme de fin.

2. Communiquez !

Aïe ! c'est souvent là que le bât blesse. C'est à la fois la clé de voûte d'un couple durable et l'un des manques les plus courants chez les couples en difficulté. Peut-être que vous vous parlez moins par fatigue ou manque de temps. Dans ce cas, prenez le temps d'aborder des sujets légers, demandez-lui des nouvelles de sa journée, racontez des anecdotes amusantes ou spirituelles, bref : improvisez ! Vous pouvez aussi écrire une lettre à votre compagnon.

Si en revanche, vous vivez murés dans le silence depuis des lustres, la tâche sera plus ardue. Il est possible que vous ne parveniez pas seule à rétablir le dialogue, faites-vous aider par un conseiller conjugal ou un thérapeute :

3. Faites-vous aider par un thérapeute (un conseiller conjugal)

Quand chacun est retranché et campe sur ses positions, le recours à une tierce personne compétente telle qu’un thérapeute peut grandement aider à débloquer la situation et à renouer le dialogue.

Chaque séance sera l’occasion de mettre à plat vos différents et de vous fixer des objectifs afin d’améliorer votre vie de couple. Evidemment il est indispensable que chacun veuille sincèrement faire des efforts pour sauver la relation, sinon ce sera peine perdue.

4. Passez du temps en tête-à-tête

Si vous avez des métiers très prenants et / ou des enfants en bas âge, il est probable que vous n'ayez plus de temps à consacrer à votre couple. C'est pourtant indispensable ! Offrez-vous des moments en couple, de préférence en dehors de la maison pour être davantage disponible mentalement. Un petit resto, un week-end en amoureux, même une journée de balade au bord de mer : l'important est de partager un moment exclusivement avec votre mari.

5. Restaurez la magie sexuelle

Là encore, le quotidien, la maternité, la fatigue ont pu avoir raison de votre libido. Essayez de rallumer la flamme, toujours en ménageant du temps à deux, mais aussi en essayant de pimenter un peu votre vie sexuelle. Bien entendu, il faut que vous en ayez envie ; si vous n'avez plus de désir, vous forcer ne fera que vous éloigner un peu plus de votre compagnon.

6. Listez tout ce qui vous rattache à cette relation

Certaines femmes restent avec leur mari pour ne pas nuire aux enfants et par peur absolue de voir leur famille voler en éclats. Faites donc la liste, honnête et objective, des raisons qui vous poussent à rester. Profitez-en aussi pour lister celles qui vous feraient bien faire vos valises. Cela permet de prendre du recul, de voir la situation plus posément, savoir s'il reste de l'espoir et prendre la meilleure décision.

7. Renoncez aux contes de fée !

Si les débuts d'une relation peuvent être magiques, fusionnels, transcendants (la liste est non exhaustive), vivre en couple durant trente ou quarante ans, de surcroît en élevant des enfants, est parfois loin du "ils vécurent heureux" des fables ! S'accrocher à un bonheur idéal, attendre de votre mari qu'il comble tous vos besoins et devine toutes vos attentes, n'est-ce pas un peu trop lui demander ? Ce n'est pas son rôle. Le quotidien à deux est un travail d'équipe fait d'amour, d'honnêteté et de sincérité, d'énormément de dévouement, de moments de bonheur inoubliables mais aussi de difficultés à surmonter ! Personne ne vous demande de renoncer au bonheur : simplement, apprenez à le reconnaître tel qu'il est.

8. Parlez-en à quelqu'un

Exprimez vos difficultés à une personne de confiance : un(e) ami(e), votre mère ou votre sœur... La règle d'or est que cette personne garde pour elle tout ce que vous lui confierez. Choisissez quelqu'un qui sache avant tout écouter. Si vous avez besoin de conseils, vous êtes assez grande pour les demander … et ne pas les suivre lorsqu’ils sont mauvais ! Vous pouvez également consulter un thérapeute spécialisé dans les problèmes de couple, seule ou avec votre mari s'il accepte.

9. Ne laissez pas votre amour pour vos enfants vous éloigner de votre homme

Parents, on ne vous le dira jamais assez : gardez-vous des soirées et des nuits en amoureux. Si vos enfants deviennent plus importants que votre mari, attention, la pente est savonneuse. N'oubliez pas que quelle que soit l'immensité de l'amour que vous portez à vos enfants, il ne devrait pas supplanter celui que vous éprouvez pour leur père. Parce que :

  • C'est d'abord votre compagnon que vous avez connu.
  • C'est d'abord lui que vous avez aimé.
  • C'est avec lui que vous vieillirez (enfin, je vous le souhaite sincèrement !).

Le mot de la fin

Tout cela est fort bien, me direz-vous, mais si vraiment je ne l'aime plus ?" Malheureusement, l'amour n'est pas tenu d'être éternel. Soyez honnête envers votre compagnon et envers vous-même : aussi dure que soit la décision à prendre, s'il n'y a pas d'espoir de retour, mieux vaut se séparer plutôt que d'être malheureux à deux...

Et pour ne pas finir sur une note aussi triste, sachez que la plupart du temps, il reste de l'espoir, et que reconstruire votre bonheur peut être un défi exaltant et une chance de deuxième lune de miel !

C'est gratuit !

Nos conseils et astuces dans votre boite mail
Entrez votre adresse email :


Laisser un commentaire

Choisissez un pseudo :
Votre email :
Pour recevoir les réponses à votre commentaire.