Partager

Grossesse : 14 choses à ne pas faire lorsqu’on est enceinte

Alors que vous avez décidé de devenir maman, vous vous prenez à rêver aux joies de la grossesse et de la maternité. Il n’y a qu’à voir toutes ces femmes enceintes radieuses pour imaginer les longs mois de quiétude qui vous attendent. Sans compter que vous allez enfin pouvoir arrêter de surveiller votre ligne, et ce, sans culpabiliser ! Mais sérieusement, vous croyez vraiment que la sérénité et le teint rayonnant qu’arborent les futures mères ne sont dus qu’aux seules hormones de grossesse ?! Désolée de vous décevoir mesdames, mais bien qu’elles aient un rôle non négligeable à jouer dans cette heureuse transformation, ce sont bien les précautions particulières que vous prendrez tout au long de votre grossesse qui assureront une bonne santé à votre progéniture et à vous-même. Voici un petit guide des choses à éviter lorsque l’on est enceinte pour offrir à son enfant le meilleur départ possible dans la vie.

1. Ne pas écouter son corps

La première règle à suivre durant une grossesse est sans doute d’être à l’écoute de son corps et des signaux qu’il nous envoie. Plutôt que d’ignorer certains signes ou « d’attendre que ça passe », ayez le réflexe de référer de vos symptômes à votre médecin lorsque ceux-ci deviennent gênants ou douloureux. Ça ne coûte rien et c’est pour le bien de votre enfant !

2. Fumer

Comme tout le monde le sait, le tabagisme (actif mais aussi passif) est extrêmement dangereux pour soi et pour le fœtus. Afin d’éviter les nombreux risques qu’il comporte pour le bébé (naissance prématurée, rupture du placenta, problèmes respiratoires, fausse couche, mort subite du nourrisson), nous ne pouvons que vous conseiller d’arrêter de fumer avant même de tomber enceinte et de fuir la fumée des autres pendant cette période délicate.

3. Ne pas s’alimenter sainement

Pouvoir « se défouler » sur la nourriture est sans nul doute le rêve de toute future mère. Vous vous voyez peut-être déjà en train de ne vous nourrir que de gâteaux au chocolat pendant 9 mois… Et bien, oubliez cela tout de suite ! Votre alimentation sera on ne peut plus importante : vous devrez non seulement éviter la « mal-bouffe » et la nourriture trop grasse au profit d’aliments sains (riches en vitamines et nutriments), mais aussi prendre de nombreuses précautions par rapport à un régime alimentaire équilibré et « normal ». Exit fromages et produits laitiers non pasteurisés, viandes et poissons crus (ou pas assez cuits), légumes crus (sauf si très bien lavés), certains poissons trop chargés en mercure, les œufs crus ou mi-cuits et la charcuterie.

4. Boire de l’alcool

Il faut savoir que l’alcool que vous consommez traverse le placenta et atteint directement votre enfant. C’est pourquoi il doit être absolument proscrit tout au long de la grossesse sous peine que votre bébé risque de naître prématurément, qu’il présente des anomalies physiques et/ou mentales, développe un syndrome d’alcoolisme fœtal ou que vous fassiez une fausse couche.

5. Consommer des drogues

La consommation de drogues, et spécialement de drogues dites « dures », est loin d’être sans conséquences pour vous et votre bout de chou. Tout comme l’alcool, celles-ci sont directement transmises au fœtus via le placenta et comportent les mêmes risques. Elles peuvent également être à l’origine d’enfants morts nés.

6. Prendre des médicaments contre-indiqués

De nombreux médicaments peuvent s’avérer aussi néfastes pour votre bébé que l’alcool ou les drogues. Abstenez-vous de continuer à suivre une prescription antérieure à votre grossesse ou de pratique l’auto-médication ! Avant de prendre le moindre remède pharmaceutique, demandez l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien sur les dangers pour l’enfant.

7. Se lâcher sur le café ou d’autres boissons contenant de la caféine

Aussi anodine que semble être l’absorption de caféine, cette substance ralentit le flux sanguin et rend l’assimilation du fer par l’organisme plus difficile. Une consommation supérieure à une petite tasse de café par jour pourra entraver le bon développement du fœtus.

8. Être régulièrement en contact avec des produits chimiques

Les produits ménagers, de jardinage, les insecticides, les produits de bricolage et même certains soins de beauté seront à éviter durant toute la période où vous portez votre enfant. Avant toute utilisation, pensez à bien lire les étiquettes et privilégiez autant que possible les produits basiques (bicarbonate de soude, vinaigre blanc…), naturels ou bio (crèmes, shampoings…).

9. S’exposer trop longtemps au soleil ou à la chaleur

Une trop forte chaleur, telle que celle des saunas, jacuzzis et lits bronzants provoquerait une importante augmentation de la température du corps, dangereuse pour la croissance du fœtus (problèmes neuronaux possibles). De même, la peau d’une femme enceinte étant bien plus sensible que d’ordinaire, évitez de vous exposer de manière prolongée au soleil et mettez de la crème solaire dès que vous sortez prendre l’air.

10. Avoir une activité physique excessive

Il est toujours bon de ne pas rester inactive, il faut cependant savoir y aller doucement pendant une grossesse. Pour ce faire, tâchez de vous relaxer au maximum, de déléguer si besoin une partie de votre travail et de ne pratiquer que des sports doux et avec modération (marche, étirements…).

11. Se retrouver fréquemment dans des endroits pollués

Un fort taux de pollution peut s’avérer néfaste pour le développement de l’enfant et pour l’accouchement. Il sera bon de limiter au maximum votre exposition aux zones fortement polluées et d’autant plus durant le 1er trimestre de grossesse.

12. Ne pas prendre de précautions avec les animaux de compagnie

Nos amies les bêtes ne sont, en soi, pas à fuir. Néanmoins, à cause des risques de transmission de certaines infections comme la toxoplasmose (et à moins que vous ne l’ayez pas déjà attrapée auparavant), tenez-vous éloignée de la litière de votre chat ou utilisez systématiquement des gants jetables si vous ne pouvez pas déléguer. Une fausse couche, le décès du fœtus ou des malformations congénitales pourraient résulter d’une telle contamination, alors attention !

13. Avoir recours à des compléments alimentaires

Bien que les vitamines soient essentielles pour donner naissance à un enfant en pleine santé, contentez-vous de profiter de celles présentes dans les aliments sains que vous consommez (fruits, légumes…). Les compléments vitaminés pourraient avoir l’effet contraire de celui escompté, un excès de vitamine A présentant des dangers pour le bébé.

14. Stresser

En étant stressée, vous ne mettrez pas vraiment votre enfant en péril (sauf cas extrêmes). Il est toutefois recommandé d’éviter les sources de stress et de pratiquer des méthodes de relaxation telles que le yoga ou la sophrologie, pour que votre grossesse se déroule le plus paisiblement possible.

C'est gratuit !

Nos conseils et astuces dans votre boite mail
Entrez votre adresse email :


Laisser un commentaire

Choisissez un pseudo :
Votre email :
Pour recevoir les réponses à votre commentaire.