Partager

Pas facile de demander pardon ! Voici nos conseils pour vous faire pardonner et regagner la confiance de l’autre

Que ce soit dans le cadre d’une relation sentimentale ou amicale, nombreuses sont les erreurs ou les fautes qui peuvent nous amener à perdre la confiance de l’autre. Entre tromperies, quiproquos et faux pas, une multitude de situations problématiques peuvent ainsi intervenir et remettre en question les bases mêmes de la relation. Difficile alors de ne pas se laisser entraîner dans un cercle vicieux où l’on ne sait comment exprimer correctement ses regrets et où l’autre ne trouve pas la force de passer outre. Dans les pires des cas, la rupture peut même être totale et la relation définitivement brisée. Bien des liens affectifs pourraient pourtant être sauvegardés si l’on apprenait à mieux demander pardon. Voici quelques étapes pour réussir à se faire pardonner et, par la même occasion, regagner la confiance de l’autre.

1. Demander humblement son pardon

Pour que vos excuses soient acceptables, encore faut-il qu’elles soient sincères ! Il est donc nécessaire que vous souhaitiez réellement obtenir le pardon de l’autre. Plutôt que d’exprimer un « désolé » vide de sens, demander le pardon de son proche avec humilité s’avérera bien plus efficace. Ce n’est que de cette manière qu’il/elle pourra s’apercevoir de votre sincérité tout en constatant que vous recherchez vraiment à recréer un lien fort avec lui/elle.

2. Lui laisser du temps

La blessure de l’être aimé(e) étant encore récente et, de fait, certainement très vive, ne vous attendez pas à obtenir tout de suite le pardon tant espéré. Il est essentiel que vous ayez exprimé vos excuses, mais acceptez de laisser du temps à l’autre pour qu’il/elle puisse vous pardonner. Cela signifie que, pour un temps donné, il est préférable que vous vous fassiez patient et discret.

3. Avoir une bonne conversation ensemble

Une fois que votre proche sera prêt(e) à parler de la situation, prenez le temps d’en discuter à têtes reposées et d’aller au fond du sujet. Ce sera pour vous l’occasion de définir la nature du problème (erreur, quiproquo, acte délibéré), ainsi que son contexte et, si vous la connaissez, sa cause. Pendant cette conversation, il sera important de favoriser une bonne communication en laissant l’autre s’exprimer et, de votre côté, en vous expliquant le plus calmement possible.

4. Exprimer clairement ses regrets

Le problème posé, faites savoir à l’autre à quel point vous regrettez que les choses se soient déroulées de la sorte et, surtout, reconnaissez la souffrance que vous lui avez causée. Bien que cela n’efface en rien le mal que vous avez pu lui faire, c’est en admettant sa souffrance que cette personne se sentira vraiment considérée et qu’il/elle pourra commencer à entendre vos regrets et à envisager un futur pardon.

5. Reconnaître sa responsabilité

Même si vous estimez que votre faute est due à un contexte ou une cause en particulier, l’être aimé(e) aura besoin que vous reconnaissiez votre part de responsabilité dans l’affaire (voire votre responsabilité exclusive) pour pouvoir vous pardonner. Ce sera là un moyen pour lui/elle de voir que vous avez toute conscience du rôle que vous avez joué dans l’histoire.

6. Tirer des leçons de la situation

Pour compléter votre démarche de repentance, l’autre aura besoin d’entendre les enseignements que vous avez tirés de vos erreurs. Ainsi, il pourra être utile de dresser une liste des choses que vous avez pu apprendre sur vous-même, sur l’autre et sur votre relation. De même, vous pourrez également exprimer ce que vous vous abstiendriez aujourd’hui de faire ou dire si vous pouviez revenir en arrière.

7. Prouver à l’autre que l’on a changé

Il est bien de réfléchir à ce qui vous a amené à ce degré de dégradation de la relation, mais encore vous faudra-t-il prouver que vous ne referez plus jamais les mêmes erreurs ! Et pour cela, rien de plus éloquent que de montrer à l’autre par des actes que vous n’êtes plus la personne qui l’a fait(e) souffrir, mais bien celle qui ne trahira plus jamais sa confiance.

8. Faire tout son possible pour se racheter

Malgré votre nouveau comportement, ne perdez pas de vue que la confiance de l’autre demande encore à être reconquise. Alors, n’hésitez pas à multiplier les expressions et actes de gentillesse à son égard. Et si besoin, demandez-lui carrément ce qu’il/elle attend de vous pour pouvoir vous faire de nouveau pleinement confiance.

9. Prendre des engagements

Une fois que vous aurez tous deux conscience des causes du problème, vous pourrez élaborer, éventuellement ensemble, un plan d’action pour que l’histoire ne se répète pas. Ainsi, n’hésitez pas à dresser une liste des choses que vous vous engagez à faire (et à ne pas faire) à l’avenir.

10. Établir votre éventuelle sanction

Pour donner à l’autre un gage supplémentaire de votre volonté de panser votre relation de ses plaies et de rétablir la confiance entre vous, définissez ensemble la sanction qui sera la vôtre en cas de répétition de ces erreurs de votre part.

11. S’excuser autant de fois que nécessaire

La confiance étant souvent très longue à être rétablie, n’hésitez pas à réitérer vos excuses encore et encore, jusqu’à ce que l’autre soit convaincu de votre bonne foi et n’ait plus besoin de les entendre.

C'est gratuit !

Nos conseils et astuces dans votre boite mail
Entrez votre adresse email :


Laisser un commentaire

Choisissez un pseudo :
Votre email :
Pour recevoir les réponses à votre commentaire.