Partager

Comment rompre sans faire souffrir l'autre

Soyons clairs : mettre fin à une relation en douceur est quasiment impossible, à moins que les deux personnes soient d'accord pour se séparer, ce qui est rarement le cas. Pour autant, ce n'est pas une raison pour agir comme une brute ! Il y a des choses à faire ou à dire pour que la rupture se passe au mieux, et d'autres définitivement à éviter, si l’on ne veut pas mettre de l’huile sur le feu. Voici quelques conseils de bon sens pour traverser cette épreuve difficile.

Soyez sûr(e) de votre décision

Tous les couples connaissent des hauts et des bas, le vôtre aussi et c'est normal. Demandez-vous simplement si les "bas" en question méritent de mettre un point final à votre histoire, de balayer des mois ou des années de vie commune et de faire souffrir l'autre. Essayez de mettre par écrit ce qui va et ce qui ne va pas, prenez un peu de recul pour bien y réfléchir. Et si vraiment les points négatifs l'emportent, sans aucun doute possible, prenez votre décision et agissez sans plus attendre.

Préparez-vous à la réaction de l'autre

Essayez d'imaginer quelles va être son attitude : va-t-il crier ? Va-t-elle pleurer ? Y aura-t-il des tentatives de chantage affectif, de la manipulation ou des promesses impossibles ? Mieux vous anticiperez les circonstances de votre rupture, plus vous serez à même d'y faire face et de rester ferme dans votre choix.

Ne le / la laissez pas apprendre la nouvelle par quelqu'un d'autre

Autrement dit, évitez de vous épancher sur Facebook ou d'expliquer à vos ami(e)s que vous allez quitter votre moitié. Mettez-vous à sa place : vous aimeriez, vous, apprendre par son ou sa meilleur(e) pote que vous allez vous faire larguer bientôt ?! Même si les choses n'ont pas fonctionné entre vous, la personne avec qui vous avez vécu une histoire mérite un minimum de respect.

Amorcez les choses

Il y a des petites phrases d'appel qui ne trompent pas : "Il faut qu'on parle", "J'ai besoin de te dire quelque chose", « on doit avoir une discussion tous les deux »… etc. L'autre va bien comprendre que vous n'envisagez pas de lui parler du temps ou des pull-overs que tricotait votre grand-mère. Cela lui permet de se préparer à une conversation désagréable. Mais attention : ne le / la laissez pas mariner trop longtemps après votre phrase d'amorce ! Une fois la rupture initiée, elle doit se faire rapidement afin d’éviter à l’autre, et à soi-même, de se torturer l’esprit et de passer des nuits à cogiter.

Parlez-lui en personne !

S'il n'y avait qu'une chose à retenir sur cette page, ce serait celle-là. Nous ne sommes plus au collège, où on envoyait la copine "casser" à notre place. Quant à la rupture par texto... soyez un peu courageux(se), tout de même ! Il ou elle, quels que soient ses défauts, mérite un minimum de considération. Allez lui exposer les raisons de votre départ en personne.

Expliquez-lui pourquoi

Attention : il ne s'agit pas de dresser un réquisitoire contre votre futur(e) ex ! Votre décision va lui faire de la peine, inutile de lui expliquer en plus qu'il ou elle est le pire conjoint que vous ayez eu ! En revanche, donnez-lui les deux ou trois points importants qui ont motivé votre choix, en essayant de partager les "torts" s'il y en a. Faites preuve de tact et mettez-vous à la place de l’autre autant que possible.

Évitez les lieux publics, sauf si vous craignez pour votre sécurité

Vous allez blesser l'autre en lui annonçant la rupture. Le faire dans un endroit privé, c'est éviter de rajouter à sa peine la honte de pleurer, crier ou supplier en public... Pour le dire autrement, il s'agit d'un événement de votre vie intime à tous les deux, qui n'a pas à se dérouler au centre commercial ou au café du coin.
Une exception cependant : si vous pensez que l'autre peut devenir violent en apprenant la nouvelle, restez dans un lieu public.

Ne traînez pas en longueur

Sans vous dire qu'il faut expédier l'affaire en 5 minutes, veillez à ne pas excéder une demi-heure environ. Vous n'avez pas à rentrer dans les détails de toute votre histoire, simplement à expliquer pourquoi elle ne peut plus durer. Lorsque vous vous rendez compte que vous tournez en rond, que vous répétez vos arguments ou que l'autre vous retient en essayant de vous faire changer d'avis, dites-vous que ça ne sert à rien de tergiverser, il est temps de partir !

Ne laissez pas de porte ouverte

De deux choses l'une : ou vous êtes sûr(e) de vous, et laisser de l'espoir à l'autre serait cruel et inutile ; ou vous avez des doutes, et il aurait fallu y réfléchir avant (voir le tout premier point ci-dessus) ! Les petites phrases du style "Je te veux toujours dans ma vie" ou "On reste en contact" laissent penser à l'autre qu'il y a un retour possible. Alors, évitez !

Laissez l'autre s'exprimer

Faites profil bas, même si votre ex vous crie dessus et vous accuse de tous les maux. Vous venez de lui faire mal, alors n'en rajoutez pas : taisez-vous et encaissez, même si cela vous semble injuste. Après tout, demain vous serez célibataire et c’est la dernière fois que vous aurez à l’écouter !

Mettez de la distance entre vous après la rupture

Vous téléphoner tous les jours ou passer le / la voir à l'improviste est vraiment la dernière chose à faire après une rupture. Vous avez chacun besoin d'un laps de temps plus ou moins long pour reconstruire votre vie, une période durant laquelle vous voir ne ferait que compliquer les choses. A moins que ce ne soit absolument nécessaire, ne conservez pas son numéro dans votre téléphone, fréquentez un peu moins vos ami(e) commun(e)s, bref : laissez couler de l'eau sous les ponts.

Respectez votre ex même après votre rupture

Votre couple n'a pas fonctionné, ce n'est pas une raison pour dénigrer l'autre auprès de vos amis ou de votre nouvelle relation. Là encore, c'est une question de respect...

C'est gratuit !

Nos conseils et astuces dans votre boite mail
Entrez votre adresse email :


Laisser un commentaire

Choisissez un pseudo :
Votre email :
Pour recevoir les réponses à votre commentaire.