Partager

Comment prendre son indépendance vis-à-vis de ses parents

À notre époque, il est devenu commun de voir des parents aider financièrement leur progéniture jusqu’à un âge avancé. Difficile alors de parler de réelle indépendance pour ces jeunes adultes. De même, nombreux sont ceux qui vivent encore sous le même toit que leurs aînés, que ce soit par besoin ou pour éviter les désagréments d’une vie solitaire. Mais pour qui souhaite devenir « réellement » adulte, l’émancipation apparaît comme une étape aussi importante qu’impérative. Prendre enfin ses propres décisions, se séparer physiquement et financièrement de ses parents sont autant de passages obligés pour devenir indépendant. Cependant, acquérir son autonomie nécessite de suivre quelques règles pour ne pas retomber bien vite dans la dépendance parentale. En effet, nombreux sont les paramètres qui rentrent en compte pour passer du statut « d’enfant majeur » à celui de « jeune adulte indépendant ». Voici quelques conseils pour apprendre à gérer sa vie d’adulte et prendre enfin son indépendance vis-à-vis de ses parents :

1. Avoir des revenus propres

Gagner sa vie et ne plus attendre de ses parents qu’ils pourvoient à ses besoins constitue l’un des points essentiels de l’émancipation. Cela veut dire, bien entendu, qu’il vous faudra travailler ou solliciter une bourse d’études pour subvenir à vos besoins, mais aussi, qu’à présent, vous n’aurez à rendre de compte qu’à vous-même concernant la manière dont vous emploierez cet argent !

2. Apprendre à gérer son budget

Une fois que vous aurez vos revenus propres, il vous faudra apprendre à les gérer en planifiant un budget afin de réussir à boucler le mois seul. Ainsi, coûts de l’alimentation, des vêtements, sorties, distractions et transports devront être judicieusement planifiés. Si possible, mettre de l’argent de côté vous permettra également d’anticiper les imprévus et de n’avoir recours à l’argent de vos parents qu’en cas de nécessité absolue.

3. Ne plus dépendre de ses parents pour son logement

Pour prétendre à son indépendance vis-à-vis de ses parents, se détacher d’eux physiquement en trouvant un logement personnel, si spartiate soit-il, constituera certainement l’étape la plus symbolique. De surcroît, s’en détacher financièrement sera tout aussi important. Pour devenir « l’unique maître à bord » et prendre ses propres décisions concernant son lieu de vie, il n’y aura pas d’autres alternatives que de payer soi-même son logement.

4. Se fixer des objectifs personnels

La première chose à faire lorsque l’on quitte le nid parental est de prendre conscience que, dorénavant, c’est à soi seul que revient le privilège de prendre ses décisions ! Il s’agira, sans pour autant écarter toute critique et suggestions de la part de ses parents, de ne plus se laisser dicter sa conduite et de suivre ses rêves. Mais encore faudra-t-il agir en adulte et s’en donner les moyens, notamment financiers. De la même manière, prendre conscience de ses faiblesses et faire un travail sur soi constituera un grand pas vers la maturité et une prise d’indépendance réussie.

5. Accepter de changer de style de vie

Contrairement à l’idée que l’on peut se faire de la liberté, prendre son indépendance n’a pas que des avantages. Alors que l’on profitait jusqu’alors d’un confort matériel certain, fruit de la vie de labeur de ses parents, s’émanciper signifie repartir à zéro. Il sera maintenant question de vivre avec peu de moyens et de changer sa douce inertie en longues journées de travail… Mais il ne faut pas perdre de vue que ces contraintes sont le prix à payer pour n’avoir de compte à rendre à personne !

6. Éviter de solliciter ses parents au moindre problème

Quel que soit l’objet des problèmes rencontrés, il faudra à tout prix perdre le réflexe d’en référer à ses parents en premier lieu et de solliciter leur soutien (conseils, argent…). Ils pourront, bien entendu, constituer un filet de sécurité, mais uniquement en dernier recours. Agir en adulte indépendant signifie se débrouiller seul pour gérer ses problèmes ou, subsidiairement, demander de l'aide à ses amis.

7. S’auto-suffire dans ses obligations quotidiennes : cuisine, ménage ...

De l’apprentissage de la cuisine au ménage, en passant par le petit bricolage, il sera essentiel d’apprendre à remplir seul ses tâches du quotidien. De la même manière, pour prétendre à l’autonomie, il vous faudra vous déplacer seul, que ce soit en passant votre permis de conduire ou en utilisant les transports en commun.

8. Bien organiser son emploi du temps

L’indépendance n’est pas uniquement synonyme de liberté. Il vous faudra dès à présent organiser vos journées en fonction de vos différentes obligations quotidiennes. Exit les longues heures devant l’ordinateur ou la télé ! Entre tâches quotidiennes et travail, vous devrez chaque jour respecter vos engagements. Il sera tout aussi important de ne pas négliger sport, alimentation saine et vie sociale pour une vie d’adulte équilibrée.

9. Changer ses rapports avec ses parents

Cette indépendance nouvelle induira de nouveaux rapports entre vous et vos parents, lesquels devront à présent vous considérer comme l’adulte responsable et autonome que vous êtes. Et s’ils tiennent à continuer à vous donner un peu d’argent, ne l’utilisez qu’en cas de coup dur et ne leur permettez pas pour autant d’avoir un droit de regard sur la manière dont vous souhaitez gérer votre vie !  

C'est gratuit !

Nos conseils et astuces dans votre boite mail
Entrez votre adresse email :


Laisser un commentaire

Choisissez un pseudo :
Votre email :
Pour recevoir les réponses à votre commentaire.