Partager

Comment faire bonne impression à un entretien d’embauche

Face à une concurrence toujours plus redoutable, difficile de partir serein(e) à un entretien d’embauche. Et pour un peu que le responsable des ressources humaines cherche à vous déstabiliser par une attitude glaciale, vous vous voyez déjà fébrile, suant(e) et bégayant(e) à ce rendez-vous décisif. De quoi perdre toute crédibilité et même, toute confiance en vous pour la suite de vos recherches d’emploi ! Il n’y a cependant pas de fatalité : avec quelques astuces bien appliquées, vous pourrez sans nul doute renverser la vapeur et apprendre à mieux vous mettre en valeur. Voici un petit guide des règles à respecter pour faire bonne impression devant un futur employeur et mieux vous démarquer de vos rivaux.

S’habiller pour la circonstance

Avant de vous préoccuper du déroulement de l’entretien, pensez à vous apprêter de manière adéquate afin de réussir le « test de la première impression ». Votre tenue devra bien sûr être adaptée au poste que vous convoitez. Mais, de manière générale, il sera de bon goût de se présenter avec des vêtements sobres et classiques. Non, aussi jolie qu’elle soit, laissez cette chemise « flashy » et bariolée au placard ! Optez pour des tons neutres tels que le noir, le gris ou le beige, qui vous assureront une allure élégante. Tâchez également de bien vous coiffer. L’important sera d’afficher une apparence qui inspire le sérieux et vous positionne en candidat responsable.

Être ponctuel(le) et se présenter à l’heure

Si vous ne souhaitez pas vous desservir dès les premières minutes, efforcez-vous d’arriver pile à l’heure du rendez-vous d’entretien. Oubliez tout de suite la tolérance du fameux « quart d’heure de retard » : ce n’est bon que pour vos amis ! Ne pas respecter l’horaire convenu indiquerait au recruteur que vous n’êtes pas quelqu’un de fiable.

Maîtriser la poignée de main « parfaite »

La poignée de main que vous échangerez avec la personne venue vous faire passer l’entretien en dira beaucoup sur vous. Elle devra :

  • Ne pas être moite, sous peine d’indiquer votre nervosité.
  • Être ferme, mais pas trop non plus, afin de montrer votre détermination et votre assurance.
  • Être accompagnée d’un contact visuel pour induire franchise et sang-froid.

Sourire !

Personne n’a envie d’engager un candidat dépressif ou antipathique. C’est pourquoi il est essentiel que vous inspiriez de la sympathie à l’employeur. Pour cela, souriez, tout simplement ! Vous devrez toutefois trouver le juste milieu, en ne souriant « ni trop, ni trop peu », et ce, avec un maximum de naturel. Si besoin, n’hésitez pas à vous entraîner chez vous devant un miroir. Il sera également de bon ton d’appeler cette personne par son nom à une ou deux reprises, afin d’instaurer une ambiance plus détendue.

Avoir confiance en soi

Sans tomber dans l’arrogance, faites en sorte de vous montrer assez sûr(e) de vous. Ce n’est qu’en croyant en vos capacités que vous pourrez en convaincre votre interlocuteur. Cette attitude lui donnera, en outre, des indications sur votre tempérament en tant que futur employé(e). Il y verra un signe de caractère, de volonté et de responsabilité, et vous verra plus facilement dans le poste.

Soigner sa posture

Si vous étiez affecté(e) aux ressources humaines, embaucheriez-vous un candidat avachi et mollasson ?! Vous tenir droit(e), tant debout qu’assis(e), fera bien meilleure impression ! Au lieu d’inspirer la nonchalance, une bonne posture sera le signe de votre dynamisme et de votre ouverture vers les autres.

Exprimer et manifester sa motivation

Si vous ne manifestez pas de réelle motivation pour décrocher le poste, attendez-vous à ne pas trouver plus d’entrain en face de vous pour vous retenir ! Vous devrez non seulement avoir l’air particulièrement intéressé(e) par l’emploi, mais aussi suggérer l’enthousiasme que vous mettrez à effectuer votre travail au quotidien, si vous êtes choisi(e).

S’intéresser à l’entreprise

Au-delà de la place pour laquelle vous êtes venu(e) postuler, l’employeur doit percevoir votre envie d’intégrer Sa structure, et pas une autre ! Alors, n’hésitez pas à montrer que vous connaissez vraiment la société. De même, s’il vous y invite, posez des questions bien choisies sur les objectifs et challenges de la compagnie, sur ce qu’on y attend des employés… En bref, sur tout élément prouvant votre volonté d’apporter votre pierre à l’édifice de l’entreprise.

Bien exploiter son temps de parole

Vous aurez certainement beaucoup de choses à dire pour vous « vendre » comme il se doit. Entre votre parcours d’études, vos expériences, vos motivations, vos aspirations et j’en passe, il y a des chances pour que vous n’arriviez pas à tout « caser » durant les minutes qui vous seront imparties. Pour mieux gérer votre temps de parole et pouvoir exprimer les points les plus importants, regardez l’heure régulièrement et le plus discrètement possible.

Donner des réponses concises et structurées

En vous égarant en détails et digressions, vous prenez le risque de perdre votre interlocuteur en cours de route. Pensez à structurer vos réponses et allez à l’essentiel. Vous pourrez ainsi communiquer à l’employeur les éléments fondamentaux de votre candidature tout en démontrant votre efficacité.

Se démarquer des autres candidats

L’interviewer aura sans doute convoqué de nombreux postulants et il est possible qu’il vous oublie dès que vous aurez tourné les talons. Pour éviter de vous voir noyé(e) dans la masse des candidats, il sera utile que vous utilisiez certaines astuces pour vous démarquer :

  •  Intégrez une touche de couleur vive à votre tenue (une écharpe ou une cravate, par exemple).
  • Au cours de l’entretien, partagez avec votre interlocuteur une anecdote pertinente et marquante sur vos compétences ou expériences.
  • Une fois chez vous, envoyez un mail de remerciement au recruteur pour vous avoir reçu(e) et placez-y subtilement un petit rappel d’un moment clef de la conversation.

Dévoiler ses imperfections avec prudence

Avant de vous rendre votre liberté, il est probable que vous soyez interrogé(e) sur vos défauts. Ne tombez pas dans le piège en dévoilant de très mauvais côtés de vote personnalité, comme votre habitude de prendre de nombreuses pauses cigarettes ou votre tendance à survoler certaines tâches ennuyeuses… Au contraire, arrangez-vous pour que les « vilains défauts » dont vous lui ferez part ne soient rien de plus que des expressions de votre humanité. Vous n’en semblerez que plus crédible et honnête !

C'est gratuit !

Nos conseils et astuces dans votre boite mail
Entrez votre adresse email :


Laisser un commentaire

Choisissez un pseudo :
Votre email :
Pour recevoir les réponses à votre commentaire.