Partager

Comment être moins susceptible et accepter la critique

Une personne susceptible est une personne qui s'offense ou se vexe facilement. Si vous être susceptible, pour vous la moindre critique doit être difficile à accepter et vous vivez mal le moindre commentaire sur l’une de vos actions ou de vos paroles. Le résultat de cette critique sur votre personne est souvent négatif, elle vous déstabilise, vous met en colère quand elle ne finit pas par vous démotiver. Et c'est là que réside le problème. Au lieu de rester sur votre attitude actuelle qui consiste à essayer d'oublier ces critiques, vous devriez faire un travail sur vous-même pour progresser et avancer. Nous parlons bien-sûr de critiques constructives, et non pas d’attaques verbales. Car autant il faut savoir écouter les critiques constructives, autant les insultes et les moqueries il vaut mieux les ignorer. Voici donc quelques solutions pour réagir de manière plus positive à la critique :

1. Ne restez pas bloqué sur votre premier sentiment

Dès que l'on est victime d'une critique, on a tendance à se sentir agressé(e) et on est tout de suite sur la défensive. Ne donnez pas raison à ces émotions que vous ne contrôlez pas. Elles sont totalement normales, ce sont des réactions naturelles. Néanmoins sachez rester calme, respirez profondément, souriez et réfléchissez avant de parler.

2. Respirez et temporisez !

Pour éviter tout débordement agressif de votre part, prenez le temps de vous calmer en vous concentrant sur votre respiration. Inspirez profondément puis expirez lentement en comptant jusqu’à cinq.  Répétez l’opération plusieurs fois et vous devriez peu à peu sentir un ralentissement des battements de votre cœur pour revenir à un état physique et mental plus stable.

3. Demandez des précisions à votre interlocuteur

L'écoute est primordiale, le but est de comprendre au mieux cette critique pour s'en servir de manière efficace. Pour qu'elle soit constructive, elle doit être claire et compréhensible, alors n'hésitez pas à demander d'autres exemples de moments où votre comportement n'a pas été satisfaisant. Répétez à votre interlocuteur ce que vous avez entendu : vous élimineriez la possibilité de recevoir davantage de critiques dues à une erreur de compréhension. Toutefois, ne répétez pas mot pour mot, résumez-le en vos propres termes. Ainsi, vous n'êtes plus directement dans la défense et la riposte, mais dans la compréhension de ce qu'on vous rapproche et du point de vue de la personne.

4. N'interrompez pas et essayez de trouver quelque chose avec lequel vous êtes d'accord

Une personne qui coupe la parole et immédiatement perçue comme quelqu'un d’agressif et qui ne se contrôle pas. Montrez que vous êtes calme et serein(e). Même si vous l’êtes seulement en apparence, cela vous aidera à vous calmer réellement. Par conséquence, ne dites rien et écoutez jusqu'au bout votre interlocuteur. De plus, essayez de trouver un point sur lequel vous êtes d'accord. Il s'agira peut-être de seulement 2 % du discours de la personne en face de vous, mais cela apaisera la discussion et vous aurez tout de suite l'air d'accepter la critique puisque vous êtes d'accord avec une partie de celle-ci, aussi petite soit-elle. N'abordez les désaccords que bien après, afin de mieux comprendre le point de vue de la personne qui vous fait des reproches.

5. Remerciements

À la fin de la discussion, remerciez la personne qui vous a critiqué. C'est loin d’être facile puisque l'on a en général envie de tout faire sauf de remercier l’autre. Cela ne signifie en aucun cas que vous êtes d'accord avec ce que l'on vous a dit, mais, que vous remerciez la personne de partager son point de vue et son opinion sur vous ou sur vos actions.

6. Restez positif (ve) !

Essayez d'être le/la plus objectif (ve) possible dans votre réflexion, prenez du recul pour répondre de manière constructive et sans laisser interférer vos émotions. Souvenez-vous de l'utilité de la critique : elle sert avant tout à vous permette de vous améliorer et de progresser. Gardez en tête que la critique est quelque chose de bon pour vous.

7. La réflexion

Une fois la discussion terminée, c’est le moment ou vous pouvez analyser, à froid, ce que l'on vous rapproche. Prenez le point de vue de la personne qui vous a critiqué, le but est de le considérer de manière objective. Vous n'êtes pas parfait et comme tout être humain, vous faites des erreurs. Sachez que ceux qui réussissent sont ceux qui tirent des leçons de leurs échecs. Il n'y a rien de mal à cela, vous avez le droit de faire des erreurs ou de ne pas plaire à tout le monde. Après un moment de réflexion, vous pouvez être d'accord avec la critique ou ne pas l'être. Bien sûr, si cette critique avait pour seul but de vous nuire ou vous blesser, ignorez là.

8. Parlez-en à une personne proche

Si vous ne comprenez ou n'acceptez toujours pas la critique, parlez-en à quelqu'un de votre entourage. Le fait que la critique soit reformulée et exprimée par quelqu'un d’autre, que vous estimez, peut créer un déclic dans votre tête. Une fois que vous aurez pleinement accepté la critique, il faudra agir et veiller à ne pas reproduire la même erreur.

9. Prenez en compte la critique !

Maintenant que vous avez compris et accepté la critique que l’on vous a adressée, il est temps d'en faire quelque chose. Il ne faut surtout pas vous replier sur vous-même et agir en victime. La critique constructive est une de ces choses qui nous font prendre conscience de nos faiblesses. Prouvez-vous à vous-même que vous êtes assez intelligent(e) pour vous remettre en question et pour progresser. Faites tout ce qui est possible pour corriger vos erreurs. Si l'on vous rapproche d'être naïf(ve) par exemple, soyez plus prudent(e) et sur vos gardes à l’avenir.

C'est gratuit !

Nos conseils et astuces dans votre boite mail, entrez votre adresse email :

 

Laisser un commentaire

Commentaire :
Pseudo :