Partager

Arrêter de se prendre la tête

Assis à votre bureau, vous ne parvenez pas à vous mettre au travail, car votre esprit est encombré de pensées parasites, de craintes et de petites phrases du style "Je ne vais pas y arriver", "Et si je fais ci, il va arriver ça" ...  Vous êtes à peine couché que votre cerveau commence à "mouliner" sur les tracas de la journée et les choses à faire demain... Vous ouvrez les yeux le matin et recevez comme un coup de pelle le flot des tâches à mener à bien et des difficultés du moment...

Si vous vous reconnaissez dans l'une ou l'autre de ces situations, vous faites probablement partie des personnes qui se "prennent trop la tête". Une attitude parfaite pour se ruiner l'existence et ne rien mener à bien ! Heureusement, il existe des solutions pour court-circuiter ce fonctionnement à la fois épuisant et contre-productif. Voyons ensemble ce que vous pouvez faire pour arrêter de vous prendre la tête :

Placez les choses dans une perspective plus large

Posez-vous objectivement la question : "Cela aura-t-il encore de l'importance dans un mois ? Un an ?". Si la réponse est négative, cessez de surévaluer le problème. Si elle est positive, réfléchissez plutôt aux moyens d'action à votre disposition, à ce que vous pourriez retirer de la situation, même désagréable.

Acceptez que vous ne pouvez pas tout contrôler

Réfléchir sans fin sur des problèmes insolubles et multiples révèle souvent un besoin plus ou moins inconscient de tout maîtriser. Acceptez le fait que vous n'êtes pas Super(wo)man ! Vous ne pouvez pas tout mener à bien, et personne n'attend de vous que vous le fassiez. Lâchez prise : plus facile à dire qu'à faire, certes, mais ô combien libérateur !

Cessez de craindre l'échec et de bloquer sur vos erreurs

Tout le monde fait des erreurs et tout le temps. Personne n’est parfait ! Voyez plutôt l’échec comme une étape nécessaire pour apprendre, grandir, mûrir et devenir quelqu’un de meilleur. Assumez pleinement et apprenez de vos erreurs, mais surtout gardez à l’esprit que vous avez le droit de faire des erreurs ! Vous êtes un être humain pas une machine, quoi que même les machines ont des bugs.

Sachez dire "stop" !

Quand vous n'êtes pas en mesure ou en état de réfléchir correctement, par exemple le soir au lit après une journée épuisante. C'est souvent à ce moment que les pensées parasites vous assaillent, justement parce que vous ne pouvez pas y faire face. Coupez court en vous disant "Stop ! J'y penserai demain à tête reposée. Là, j'ai besoin de dormir. De toute façon, je ne ferais rien de bon." À vous de trouver la phrase ou le schéma de pensée qui fonctionne et qui vous libère de la spirale infernale.

Ne vous perdez plus dans de vagues angoisses

Lorsque vous vous sentez perdre pied, posez-vous honnêtement la question : "Au pire, que peut-il arriver ?". Une fois « le pire qui puisse se produire » verbalisé, tâchez d'envisager posément comment vous pourriez réagir si cela arrivait. Imaginer clairement les choses au lieu de vous embourber dans des craintes diffuses devrait dissiper vos peurs et mettre fin à vos prises de tête.

Fixez-vous des délais de réflexion courts et agissez !

Ne pas avoir de limite dans le temps est le meilleur moyen de tergiverser sans fin. Déterminez un délai de réflexion et astreignez-vous à le respecter. Quelques secondes pour une décision banale (vais-je attaquer le ménage ou faire tourner une machine ?), quelques minutes pour une action plus sérieuse, voire quelques jours si cela peut avoir des implications vraiment importantes. L'essentiel est de vous tenir au temps imparti.

Mettez-vous au travail au lieu de procrastiner

Une fois votre décision prise, décomposez si besoin votre mission en plusieurs étapes. Établissez ensuite un plan d'action, mettez-le par écrit et attelez-vous à la tâche. Prenez des engagements et parlez-en autour de vous, pour vous motiver à vous y tenir. Rayez chaque étape franchie et savourez la sensation d'agir au lieu de subir !

Sachez aussi vous détendre et vous changer les idées

Faites de l'exercice, respirez, accordez-vous des moments rien qu'à vous. Nourrir son esprit de choses positives et agréables lui permet de mieux fonctionner lorsqu'on le sollicite pour des problèmes épineux. Sachez aussi faire des choses spontanées : pas seulement les tâches que vous devez mener à bien, mais aussi des choix totalement imprévus, faits sous l'impulsion du moment. Et pourquoi ne pas vous engager dans un projet qui vous tienne à cœur, quelque chose de positif ?

Reconnectez-vous à l'instant présent

Ralentissez - au sens propre : quelle que soit votre activité, astreignez-vous à ralentir vos mouvements, à prendre conscience de ce que vous êtes en train de faire. Dites-vous "Maintenant, je..." et décomposez ce que vous faites. Coupez court, dites-vous "stop !", soufflez et déconnectez-vous deux minutes avant de reprendre pied dans l'instant. La méditation peut également être d'une grande aide.

Formulez les choses positivement

Au lieu de vous laisser submerger par les pensées négatives, du genre "Quelle horreur, je suis nul(le), je ne vais jamais y arriver", essayez d'envisager le problème sous un autre angle. Plutôt que "Cette chose est impossible à faire pour moi", dites-vous "La difficulté vient de tel point, comment pourrais-je tourner les choses différemment ?". La solution vous apparaîtra d'autant plus facilement que vous aurez laissé à votre cerveau la possibilité d'en trouver une !

Évitez les personnes et les situations qui vous poussent à vous prendre la tête

Identifiez les gens qui ont une mauvaise influence sur vos pensées et votre estime de vous. Tâchez plutôt de trouver un "mentor", quelqu'un dont la présence et les conseils vous aident à y voir plus clair, un être qui vous encourage et constate vos efforts et vos réussites plutôt que vos défauts et vos échecs. Évitez la copine dépressive et le pote en pleine crise existentielle, votre mère envahissante et votre père au tempérament militaire. En d'autres termes : fuyez les personnes toxiques ! Déterminez aussi les situations qui vous font paniquer, douter de vous et "mouliner" sans fin. Si vous ne pouvez pas tout éviter, au moins ne vous précipitez pas tête baissée dans les ennuis !

C'est gratuit !

Nos conseils et astuces dans votre boite mail
Entrez votre adresse email :


Laisser un commentaire

Choisissez un pseudo :
Votre email :
Pour recevoir les réponses à votre commentaire.