Partager

Quelques conseils pour avoir de bonnes relations au travail

Avoir les diplômes et compétences pour occuper un travail est essentiel. Mais, contrairement aux idées reçues, les capacités professionnelles ne sont pas suffisantes pour se sentir bien à son poste. Il est apparu que l’environnement professionnel a lui aussi un grand rôle à jouer tant dans notre bien-être quotidien que dans la possibilité d’un futur avancement. Quand on sait que l’on passe en moyenne un tiers de ses journées au travail, il semble évident que nos rapports avec nos collègues et nos supérieurs ne constituent pas une problématique de second plan. En effet, ils ont des répercussions sur notre moral et seraient même déterminants dans notre parcours professionnel. D’aucuns considéreront que les rapports sociaux n’ont rien de très complexe et qu’une approche intuitive est amplement suffisante pour les gérer. Mais loin d’être aussi évidentes, nos relations avec nos collègues répondent à des codes bien particuliers qu’il est préférable de bien maîtriser pour éviter les faux pas. Nous avons sélectionné pour vous quelques conseils afin d’avoir de bonnes relations au travail et améliorer sa vie professionnelle.

1. Bien faire son travail

Aussi simple que puisse paraître cette recommandation, accomplir correctement son travail est la condition sine qua non pour entretenir de bonnes relations non seulement avec son boss, mais aussi avec ses collègues. En travaillant de la sorte, vous éviterez d’avoir à confier certaines de vos tâches à vos collègues, leur épargnant ainsi stress et surcharge de travail. Faire preuve d’un maximum d’autonomie et éviter de solliciter les autres à tout bout de champ sera tout aussi bénéfique pour votre réputation au travail.

2. Instaurer un respect réciproque

Il est essentiel de se voir respecté dans le cadre de son travail, ne serait-ce que pour se sentir bien dans son entreprise et pouvoir faire entendre sa voix. Cependant, le respect ne se gagne qu’en commençant soi-même par respecter les autres. Ainsi, savoir développer calme et écoute envers ses collègues sera aussi important que de s’interdire toutes remarques désobligeantes à leur égard.

3. Établir un contact positif et cordial avec chacun

Qu’il s’agisse d’un nouveau venu ou de collègues que vous côtoyez depuis un certain temps, les saluer chaque matin vous permettra d’établir un contact minimum avec eux et vous évitera de la sorte l’anonymat, voire une réputation d’individualiste ou de rustre, qui pourraient vous porter préjudice pour votre travail. Sans compter que l’un d’entre eux pourrait très bien devenir votre futur patron, alors autant établir un contact sympathique dès à présent !

4. Créer des liens avec ses collègues

Une fois le contact minimum établi, vous pourrez renforcer vos liens professionnels avec vos collègues en cultivant les liens extérieurs. Des soirées organisées par votre entreprise aux déjeuners entre collègues en passant par les activités extérieures, vous n’avez que l’embarras du choix quant aux moyens d’y parvenir. Ces liens serviront petit à petit à développer entre vous une relation de confiance qui ne peut qu’être utile sur le terrain professionnel.

5. Apprendre à bien communiquer et à écouter

Prendre l’habitude d’échanger quelques mots chaque jour avec vos collègues, au sujet du travail ou autre, posera les bases d’une bonne communication. Il sera tout aussi important de développer vos capacités d’écoute à leur égard. Ce n’est qu’ainsi qu’ils se sentiront réellement considérés et à l’aise pour partager leurs points de vue. Enfin, pour être certains que vos informations futures seront bien entendues, sachez vous adapter à chacun en trouvant son mode de communication de prédilection (e-mails, téléphone, post-it…).

6. Savoir désamorcer les conflits avant qu’ils ne dégénèrent

Une fois que vous aurez instauré une bonne communication avec vos collègues, n’hésitez pas à vous en servir non seulement pour les besoins de votre travail quotidien, mais aussi pour remédier à tout conflit naissant. Ainsi, plutôt que d’attendre que la situation conflictuelle ne pourrisse et de devoir en référer à votre boss, préférez plutôt vous expliquer clairement et calmement avec le principal intéressé. Vos relations s’en verront immédiatement assainies, et même renforcées.

7. Associer ses collègues à son travail et à ses succès

Que vous souhaitiez leur proposer de se joindre à vous sur vos projets en cours ou de partager avec eux le mérite d’un travail bien fait et la reconnaissance qui l’accompagne, il sera de bon ton d’associer régulièrement ses collègues à son travail. Rien de tel pour développer l’esprit d’équipe et nouer des relations solides.

8. Garder un comportement professionnel

Tisser des liens avec ses pairs est indispensable, mais il s’agira toutefois d’éviter de « copiner » pour conserver une certaine distance et ne pas altérer vos rapports professionnels ni laisser vos collègues pénétrer votre vie privée. Des informations que vous pourrez malencontreusement donner sur votre intimité aux publications inappropriées sur les réseaux sociaux, tâchez de garder votre sphère privée, comme son nom l’indique, privée ! De plus, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ne pas participer aux potins vous fera paraître impartial et plus fiable.

9. Ne parler de travail qu’au travail

Pour maintenir de bonnes relations avec votre patron et vos collègues, évitez de venir leur parler de travail hors du cadre du bureau et/ou des heures de travail. Personne n’a envie de voir ses pauses déjeuner et heures de liberté perturbées par le travail.

10. Eviter les commérages et toute critique non constructive

Il est tout à fait humain de vouloir partager ses ennuis du bureau pour se défouler. Cela dit, gardez-vous bien de le faire dans l’enceinte du travail ou auprès de vos collègues. Cela pourrait remonter aux oreilles de l’intéressé et se retourner contre vous. Préférer se confier à ses proches s’avérera tout aussi efficace, voire plus encore !

11. Ne pas « rapporter » auprès de ses supérieurs

Comme à l’école, le meilleur moyen de se faire mal voir au travail, voire détester de nos collègues est encore de rapporter leurs fautes au patron. Si ce dernier vous met au pied du mur en exigeant de vous une explication pour tel problème dont vous n’êtes pas l’auteur, contentez-vous d’exposer le problème le plus objectivement possible, sans incriminer qui que ce soit. Dans un second temps, vous pourrez suggérer au responsable du problème d’aller en parler au boss.

12. Soutenir ses collègues

Soutenir le travail de ses collègues auprès de ses supérieurs en tenant sur eux un discours objectivement positif ne peut que vous attirer des amitiés sur votre lieu de travail. En outre, n’hésitez pas à les remercier vous-même au besoin et à leur proposer votre aide. Toutes ces démarches ne feront que resserrer vos liens.

C'est gratuit !

Nos conseils et astuces dans votre boite mail
Entrez votre adresse email :


Laisser un commentaire

Choisissez un pseudo :
Votre email :
Pour recevoir les réponses à votre commentaire.

Commentaires : 1

RueLouisSoulié, mercredi 07 décembre 2016
Il y a des conflits entre collègues qui ne peuvent pas se régler à l'amiable. Au bout d'un certain temps, on est obligé d'en passer par les chefs, à titre d'avertissement envers les collègues aggressifs. Il y a des collègues si bêtes et méchants que cela dépasse la compréhension basique. En passer par les chefs est un moyen ultime de se défendre, assez dissuasif pour des collègues qui veulent bien se faire voir de leur chef tout en étant horriblement méchants. Peu de chefs agissent pour réparer les dégâts mais c'est un geste symbolique qui peut soulager les victimes de collègues à moitié fous ou sociapathes.