Partager

10 conseils pour mieux gérer et maîtriser ses émotions

Que ce soit au travail ou dans sa vie personnelle, qui ne s’est jamais senti submergé par ses émotions au point de perdre le contrôle sur la situation ? La colère, la déception ou encore l’inquiétude sont évidemment des sentiments on ne peut plus humains. Mais lorsque l’intensité de ces émotions en arrive à enrayer nos capacités de réflexion, et même notre libre arbitre, il y a lieu de réagir ! Dans la mesure où nos émotions déterminent nos actes, apprendre à mieux les gérer et les maîtriser, c’est avant tout décider de reprendre sa vie en main. Il ne s’agit surtout pas de nier ou d’annihiler son ressenti : cela ne ferait qu’aggraver les choses. Le but est, au contraire, d’apprendre à vivre avec ses émotions et à les dompter afin de pouvoir agir de manière plus réfléchie. Mais plus qu’une simple démarche ponctuelle, apprendre à maîtriser ses émotions doit être un travail quotidien. Nous avons sélectionné pour vous quelques conseils et astuces qui devraient vous aider à élaborer votre stratégie personnelle pour reprendre le contrôle sur vos émotions.

1. Apprendre à reconnaître les signes

Avant toute chose, il est important d’identifier les signes d’une forte émotion pour savoir quand réagir. Plus vous interviendrez tôt, moins vous offrirez la possibilité à ce ressenti problématique de s’installer. Vous sentez que vous serrez les dents ? Vous avez les mains moites et la gorge nouée ? Attention ! Vous êtes certainement en train de perdre votre calme !

Prenez conscience de ces signes précurseurs et positionnez-vous en tant qu’observateur plutôt que de vous identifier à vos émotions. En vous dissociant de vos sentiments et en les observant vous ne serez plus leur pantin. Vous vous donnerez ainsi les moyens de réagir et de les contrôler.

Une fois les symptômes reconnus, il va s’agir d’identifier et de nommer l’émotion première à laquelle ils se rapportent. Est-ce un grand énervement ? Ou plutôt de la colère, de l’inquiétude ou encore de la déception ? Dans un deuxième temps, il sera bon de chercher à voir s’il n’existe pas un éventuel ressenti d’arrière-plan, c’est-à-dire une émotion plus profonde qui vous conduirait à cette situation.

2. Eteindre le feu avant qu’il ne se propage

Quel que soit le contexte et l’élément qui déchaine vos émotions, apprenez à ne pas réagir à chaud. La chose la plus judicieuse à faire lorsque vous sentez la pression monter c’est justement de ne rien faire. Ceci afin de ne pas alimenter le sentiment et renforcer l’émotion qui vous envahit. Il ne s’agit pas de refouler ou de bloquer ce que vous ressentez, mais simplement de laisser votre mal se dissiper. Tel un nuage qui ne fait que passer, votre colère, angoisse ou frustration disparaitra par elle-même, tant que vous ne la nourrissez pas.

Vous pouvez également avoir recours à des exercices de respiration, pour rediriger votre attention le temps de retrouver vos esprits. En position assise ou allongée, prenez de profondes inspirations par le nez et expirez par la bouche en vous focalisant sur votre ventre. En répétant l’opération à seulement 5 ou 6 reprises, vous vous sentirez nettement plus détendu. Une autre astuce consiste à penser à des choses agréables qui induiront chez vous des sentiments positifs, chassant ainsi l’émotion négative à laquelle vous voulez échapper.

3. Changer d’environnement

Quitter la pièce et s’adonner à d’autres activités constitue également un moyen imparable pour « reprendre la main » sur ses émotions. Les activités répétitives telles que la marche ou la peinture vous permettront de retrouver progressivement votre calme et votre clarté d’esprit. De même, jouer avec votre animal de compagnie aurait des vertus de détente non négligeables. Pour certains, faire la vaisselle serait également un bon défouloir ! Bref : changez d’environnement pour changer d’état d’esprit.

4. Sourire !

Aussi bizarre que cela puisse paraître, se forcer à sourire rend heureux ! Le simple fait d’actionner cette expression faciale donnerait à notre cerveau l’information selon laquelle nous nous sentons bien et ce dernier nous transmettrait alors des endorphines (hormones du bonheur). Pour ne pas avoir à vous forcer à sourire, vous pouvez regarder une vidéo drôle sur Internet et le sourire viendra naturellement. Curieux procédé, je vous l’accorde, mais si ça marche, pourquoi s’en priver ?

5. Noter son ressenti

À défaut de crier ou de se mettre dans tous ses états, coucher ses émotions sur le papier apparaît comme un moyen très sain pour les extérioriser. N’hésitez pas à leur consacrer un carnet spécial ou bien à les consigner dans un journal intime. Alors que vous vous exprimerez de la sorte, prenez le temps de bien réfléchir au moyen d’arranger le problème qui vous occupe et programmez-vous un moment pour y revenir. La plupart du temps, cette seule démarche s’avérera suffisante pour régler le problème.

6. Se représenter dans la situation

S’imaginer en train de céder à cette montée d’énervement ou de craquer sous la pression peut-être un moyen hautement dissuasif. Qui a envie de se montrer en spectacle en criant, le visage écarlate et la voix tremblante, ou encore en fondant en larmes devant tout le monde ? Cette simple représentation de soi-même en situation de crise peut faire très vite redescendre la pression !

7. Découvrir la cause

Après avoir bien cerné l’émotion à laquelle vous êtes en proie, il est essentiel d’en déterminer la cause. Qu’est-ce qui provoque en vous une telle intensité d’émotions dans ce contexte ? La plupart du temps, c’est la situation elle-même qui sera en cause. Mais dans certains cas, ce sont des problèmes sous-jacents qu’il vous faudra identifier. Vous pouvez, par exemple, considérer que votre valeur personnelle ou vos sentiments ont été bafoués. Quel que soit le pourquoi de vos émotions, n’oubliez pas qu’identifier le problème, c’est déjà le résoudre.

8. Tenter de relativiser la situation

Aveuglé par vos émotions, la situation peut vous paraître aussi intolérable qu’insoluble, mais il ne s’agit souvent que d’une vision immédiate du problème. En prenant un peu de recul et en cherchant à en trouver les aspects positifs, il est possible que votre regard s’en voit changé et votre ressenti, amélioré. De même, ajuster vos prétentions et objectifs peut vous permettre de retrouver la sérénité qui vous faisait défaut.

9. Trouver comment reprendre le contrôle

La plupart du temps, les émotions sont liées aux pensées elles-mêmes. Ainsi, pour modifier son ressenti et régler le problème, il suffira souvent de bien réfléchir à la situation et de changer de point de vue. Dans d’autres hypothèses, c’est la seule compréhension de la cause de ses émotions qui résoudra la situation comme par magie.

10. Choisir la manière dont on souhaite réagir

Maintenant que vous avez retrouvé votre calme, vous n’avez plus qu’à choisir la réaction que vous estimez adéquate dans une telle situation. La répétition de votre stratégie de « reprise de contrôle » et de cette réaction réfléchie développera chez vous une nouvelle compétence et créera à l’usage une véritable habitude.

Il n’y a plus qu’à passer à la pratique et vous pourrez bientôt vous considérer maîtres de vos émotions !

C'est gratuit !

Nos conseils et astuces dans votre boite mail
Entrez votre adresse email :


Laisser un commentaire

Choisissez un pseudo :
Votre email :
Pour recevoir les réponses à votre commentaire.