Partager

10 choses que vous ne devriez jamais dire à vos collègues au travail

Dans la mesure où l’on est amené à passer beaucoup de temps avec eux, bien s'entendre avec ses collègues de travail est important. Mais ce n'est pas toujours évident et la cohabitation quotidienne entraîne parfois des tensions. Il y a certaines choses qu'il faut éviter de dire, et certains sujets qu’il vaut mieux ne pas aborder au travail.

Dans cet article, vous découvrirez dix choses qu’il est préférable de ne pas dire, sous peine de se mettre à dos ses collègues et ses supérieurs, ou carrément perdre son emploi :

1. "Il est vraiment insupportable"

Ne vous laissez pas aller à critiquer ou à juger un collègue, et encore moins un supérieur. D’une part la discussion va être amplifiée, modifiée, exagérée, et finira par arriver aux oreilles de votre collègue. De l’autre, s’il s’agit d’un supérieur ou carrément de votre patron, vous pouvez commencer à mettre à jour votre CV, parce que vous ne risquez pas de faire long feu au sein de votre boite.

2. "Tu es payé combien toi ?"

C’est une question indiscrète qui est généralement très mal accueillie. Cette question créera instantanément de la méfiance chez n’importe lequel de vos collègues. Et ce n’est pas sans raison. La personne questionnée estimera que vous voulez comparer votre salaire au sien, pour ensuite aller vous plaindre auprès de votre supérieur hiérarchique de l'inégalité existante entre vos deux fiches de paye. C’est d’autant plus suspicieux lorsque vous occupez la même fonction que votre collègue au sein de l'entreprise.

3. "Tu peux me prêter 10 euros ?"

Oublier son portefeuille, une fois ou deux, durant la pause-café ou en allant prendre son déjeuner, est tout à fait normal. Mais cela ne doit pas devenir une habitude. Vos collègues finiront par se dire que vous le faites exprès, et ils seront de plus en plus réticents à vous inviter à les rejoindre pour le déjeuner ou pour toute autre occasion. Ne prenez pas vos collègues pour votre banque.

4. "J’ai entendu dire que …"

Evitez de colporter des rumeurs et restez loin des « on-dit », si vous ne voulez pas vous retrouver avec une étiquette « commère » collée au dos. Par ailleurs, une fois votre réputation faite, vos collègues et vos supérieurs vous considéreront comme une personne peu fiable, qui ne sait pas garder un secret. Et il ne faudra pas vous étonner que votre carrière fasse du sur place.

5. "Tu es très charmante"

Trop de compliments tue le compliment. Cela peut même aller jusqu’à créer une ambiance malsaine. Complimenter l'apparence physique de votre collègue n’est pas du tout professionnel. C’est d’ailleurs souvent perçu comme du harcèlement sexuel. Alors faites attention si vous ne voulez pas être convoqué par la direction.

6. "Ils sont tous pareil !"

Ne vous engagez pas dans des discussions enflammées sur la politique, la religion ou les différences d’origine et de culture, vous pourriez le regretter amèrement. Vous trouverez toujours quelqu’un qui ne partage pas votre point de vue et certains de vos propos risquent d'être assimilées à de la discrimination, du racisme ou du harcèlement.

7. "Je viens d’avoir une augmentation. Je suis super content"

Félicitation, votre joie est compréhensible, mais ne faites pas l’erreur d’ébruiter une augmentation ou une promotion. Vous risquez de faire des jaloux. Certains collègues qui convoitent le même poste ou qui souhaitent également obtenir une augmentation, iront demander des comptes à votre supérieur. En n’oubliant pas bien-sûr de sortir comme argument que si vous, vous l’avez obtenu, alors ils y ont bien droit aussi. A ce moment-là vos chances d’avoir une autre promotion ou augmentation se réduiront comme peau de chagrin.

8. "Tu es enceinte ?"

Une autre question qui ne peut vous attirer que des ennuis. Vous devez être conscient que si votre collègue n'est pas enceinte, elle prendra cette question pour une insulte et un reproche sur son physique. Et même dans le cas où elle l’est, le fait qu'elle ne l'ai pas annoncé, veut tout simplement dire qu'elle ne souhaite pas en parler. Il vaut mieux garder votre opinion pour vous et respecter la vie privée de vos collègues.

9. "Il faut que je me trouve un autre emploi"

Partager votre ras-le-bol et votre envie de quitter votre emploi actuel avec vos collègues n'est pas une bonne idée. Premièrement, vos collègues vont considérer que vous ne faites plus partie de l’équipe, et ils vont s'éloigner de vous. Deuxièmement, l’information va finir par remonter aux oreilles de votre patron qui n’hésitera pas à vous mettre à la porte, avant même que vous n’ayez le temps de trouver un autre poste ailleurs. Bref : si vous voulez quitter proprement votre employeur, soyez discret.

10. "Je prends un stylo pour chez moi"

C’est du vol et cela peut constituer un motif de licenciement. Même si vos collègues vous laissent faire, ils ne manqueront pas de vous regarder comme un voleur, et certains d’entre eux iront même jusqu’à vous dénoncer à votre hiérarchie. Un geste qui peut sembler anodin peut avoir de lourdes conséquences sur votre avenir. Pensez-y avant de rapporter quoi que ce soit chez vous, qui provienne de votre lieu de travail.

 

C'est gratuit !

Nos conseils et astuces dans votre boite mail
Entrez votre adresse email :


Laisser un commentaire

Choisissez un pseudo :
Votre email :
Pour recevoir les réponses à votre commentaire.